Renaissance esthétique d’un espace bureau/ salle de télé

Éclectisme au masculin pluriel

Ali Shams
Commentaires
Fin 2011, le designer a été approché pour faire revivre un appartement situé dans un triplex du quartier Centre-Sud. Ses clients, un couple de professionnels aux goûts éclectiques désiraient rafraîchir le look d’une pièce double fréquemment utilisée à la fois comme bureau et comme salle de télé, et lui donner un style plus personnel. Pour des raisons budgétaires, les clients ne désiraient pas de transformation à la structure (ne pas enlever de murs ou en déplacer), privilégiant des solutions cosmétiques et décoratives à divers problèmes. La décoration de l’espace existant de cet appartement construit vers 1910 était très chargée et donnait l’impression d’un espace exigu bien que les dimensions de la pièce double sont assez généreuses (18 pieds de longueur par 12 pieds de largeur). L’ancien mobilier, de type commercial et assez massif, datait d’un passé étudiant révolu, tout comme le vieux canapé en cuir et la télé d’une autre époque. Dans l’ensemble, l’espace manquait de cohésion et de points focaux nécessaires pour apprécier à sa juste valeur un lieu où le couple passe la majeure partie de son temps quand il est à la maison.

Le premier conseil d’Ali Shams à ses clients a été « d’enlever les portes des deux entrées principales de l'espace et de colmater les cadres de portes qui agissent maintenant comme des ouvertures accueillantes ».

Par ailleurs, le propriétaire précédent du triplex, dans une volonté de donner plus d’authenticité à sa demeure s’était lancé dans le décapage et la réfection des imposantes moulures en pin des contours de portes et de fenêtres, les laissant à nu, tout comme les planchers de bois d’origine. « Ce style rustique ne convenait pas au couple », explique M. Shams. « J’ai donc proposé de ne garder visible que les planchers de bois » (qui ont tout de même été recouvert de 10 couches de vernis, conférant au plancher de pin beaucoup de lustre). Et il a fait peindre toutes les plinthes, moulures et corniches, ainsi que tous les murs et les plafonds, de la même couleur, un gris moyen, qui assure une cohésion visuelle et agrandi l’espace. « Cela a permis de créer une boîte dans laquelle on pouvait s’adonner à un mélange éclectique de meubles et d'accessoires pour ajouter de la personnalité à un bureau auparavant très encombré visuellement.»

Le défi était également d’intégrer ce projet dans celui plus important du réaménagement et du rafraichissement de l’appartement au grand complet qui se fera en plusieurs étapes. « Le budget était évidemment limité, mais les clients étaient ouverts à remplacer presque tous les meubles (et à prendre leur temps afin de participer à la visite répétée de boutiques de décoration). Seuls quelques objets décoratifs, une collection de masques funéraires africains, un large kilim aux couleurs éclatantes et une large collection de livres devaient demeurer ».

Dans le choix des finitions, les clients ont insisté sur l'utilisation de bois sombres aux teintes expresso ou chêne fumé, mais ne voulaient pas investir dans l’achat d’une bibliothèque sur mesure qui aurait grevé leur budget. La solution de M. Shams a consisté à suggérer l’achat d’une série d’étagères Stockholm, la ligne haut de gamme d’Ikea dont la finition est de qualité. « Les cinq étagères ont été installées et reliées entre elles afin de créer une toile de fond à ce qui deviendrait l’espace bureau», explique-t-il. Étant donné que l'un des deux résidents de cette demeure passe une bonne partie de ses soirées à y travailler accumulant des piles de rapports et de dossiers, il fallait prévoir un espace de stockage nécessaire afin de pouvoir dissimuler la paperasse accumulée, lorsque cela est désiré. « Le choix s’est porté pour un bahut laqué blanc qui complimente la bibliothèque en chêne fumé. »

Malgré une première hésitation, la proposition du designer d’une table à manger en verre pour agir en tant que bureau dans le centre de l'espace a été acceptée par ses clients. « La transparence de la table avec les pieds chromés donne l'occasion d'ajouter un peu de brillance à l'espace et a permis d'intégrer une chaise Knoll vintage que mes clients ont fait rembourrer par Pouf Pouf, un spécialiste situé sur la rue Amherst, qui a redonné vie à cet objet non seulement fonctionnel, mais superbe. »

De manière à équilibrer visuellement le poids de l'énorme bibliothèque, il fallait quelque chose de sombre pour l’autre extrémité de la pièce double. Un canapé de couleur anthracite dans un mélange laine / polyester et un cuir pleine fleur italien a été sélectionné pour être l’une des principales pièces de mobilier dans l’espace télé. Les clients ont choisi un canapé très bas, ce qui était plus profond que le précédent canapé qu'ils possédaient. «Ce fut tout un défi pour moi que d'équilibrer la verticalité de l'espace derrière le canapé avec les lignes verticales observées dans la bibliothèque. Un large diptyque abstrait (de grandes dimensions : 96 X 96 pouces) agit comme toile de fond et descend derrière le canapé en superposition. Les lignes verticales de cette peinture amènent les yeux de ceux qui entrent dans la pièce du haut vers le bas, faisant oublier la faible hauteur du canapé dans une pièce dont les plafonds sont de 9 ½ pieds. Deux blocs d'ébène ont été sélectionnés pour agir en tant que tables d'extrémité. La finition du bois de ces tables devait leur permettre de tenir leur propre poids, et non pas concurrencer les planchers de pin d'origine et la bi-bliothèque en chêne fumé.»

L'espace a été accentué avec une chaise de bois de rose a été dénichée chez Showroom sur la rue Sainte-Catherine dans le quartier d’Hochelaga. Au sol, une moquette grise (Crate & Barell) a été choisie pour unifier l’espace télévision.

L’essentiel éclairage
L'erreur que les gens font souvent est de consacrer la plupart de leur budget sur les meubles, les accessoires et les finitions et d’oublier d'investir aussi dans un éclairage de qualité pouvant créer diverses ambiances. «En sélectionnant cette suspension dans la section bureau, il était important pour moi de proposer quelque chose qui donnait une impression de légèreté, qui avait des motifs géométriques qui s’harmonisaient très bien à l’esprit fifties de certains meubles et accessoires sélectionnés et, surtout, qui ne cachait pas l’harmonie de la grande bibliothèque. Toutefois, comme cette suspension ne produit pas suffisamment de lumière pour le travail de longue durée à l’ordinateur, un éclairage d’appoint a été ajouté au-dessus des étagères de la bibliothèque. En outre, une lampe de bureau de style rétro en noir, placée sur le long bahut blanc est facilement accessible en cas de besoin.»

En restant fidèle au thème de l'espace bibliothèque, des lampes sur pieds à hauteur variable, imitant le style des vieilles lampes de bibliothèques ont été achetés en ligne chez Restoration Hardware qui offre plusieurs reproductions de meubles et accessoires de qualité. Ces lampes permettre non seulement d’accentuer les côtés du canapé, mais fournissent l’éclairage nécessaire lorsque les propriétaires décident de se plonger dans une lecture passionnante plutôt que de regarder un film.»

Une fois les pièces majeures sélectionnées, il était temps d'ajouter la touche finale à l'espace. «Cohérent avec le style mid-century, une série de vases blancs en porcelaine typique d’un style renommé en Allemagne de l'Ouest ont été achetés pour ajouter de l'intérêt à la bibliothèque et à agir en tant que touches de contrastes. Le blanc est également la couleur des tables d’appoint — en acier laqué blanc — sur lesquelles on peut déposer vases, verres, plats, magazines ou plantes selon l’humeur ou les occasions.

Outre l’immense toile en diptyque, on retrouve, accrochés aux murs ou simplement adossés à un grand miroir en superposition afin de créer de la profondeur, des gravures, des tableaux et des reproductions d’œuvres de Warhol. Dans la salle de télévision, un mur est dédié à l'accrochage d’une petite collection très cohérente de masques funéraires africains «Mes clients se disent comblés. Ils vivent enfin dans un espace à leur image, dont l'aspect général est simple mais confortable.» Yves Lafontaine

T. 514-757-3767 [email protected]