Natalie Dionne architecte et la maison E3

Le multi—niveaux à l’honneur

Étienne Dutil
Commentaires
La Maison E3 révèle un environnement intérieur presque monacal par la sérénité du lieu épuré. Le découpage particulier du volume, par un concept à plusieurs niveaux, donne de l’élévation et de la luminosité à l’espace. Cette maison urbaine est à la fois un lieu de vie, de création et de rassemblement. Située à proximité du très populaire marché Jean-Talon, la Maison E3 a été conçue pour une famille ayant un attachement profond pour ce quartier. La géométrie de l’habitation est simple dans sa volumétrie extérieure, soit un parallélépipède délimité par deux murs largement fenêtrés côtés Est et Ouest et par deux murs mitoyens côtés Nord et Sud. L’orientation du terrain a inspiré la conception d’une maison à multi-niveaux pour favoriser la diffusion en profondeur de la lumière naturelle. À l’intérieur, les planchers de cette vaste demeure de 3200 pieds carrés sont disposés de part et d’autre d’un espace central évidé de douze mètres de hauteur, scindant la maison en deux volumes, avant et arrière, où l’escalier, surmonté d’un puits de lumière, relie les différents niveaux.

Les larges fenêtres situées aux deux extrémités de la maison et le puits de lumière central permettent au soleil de pénétrer profondément à l’intérieur pour créer des jeux d’ombre et de lumière naturelle en constante évolution. Ainsi, l’environnement intérieur se module au gré du jour et des saisons. De larges volets de bois coulissants glissent devant les fenêtres de chaque chambre, filtrant la lumière de l’aube ou celle à la tombée du soir. Pour assurer une ventilation naturelle de la maison, les fenêtres sont disposées en vis-à-vis et chacune d’elles s’ouvre, ainsi que celles du puits de lumière. Les volets protègent également la maison de la surchauffe l’été.

On a attribué à cette maison le nom E3 parce qu’elle s’organise autour de la coupe du bâtiment. Le dessin en coupe ressemble à un E majuscule relié à un E inversé par les escaliers entrecroisés. Chaque espace de vie ou chaque chambre occupe son propre niveau. L’escalier relie les six pièces de la maison, aboutissant à un lieu de création perché en mezzanine et à une terrasse avec une vue saisissante sur l’emblématique Mont-Royal. Les chambres s’ouvrent sur l’espa-ce central par de très larges portes sur pivot ou coulissante permettant l’éclatement de l’espace, l’entrée de lumière et la profondeur des perspectives. Lorsque les larges portes se referment, l’espace se replie, permettant l’isolement et l’intimité.

Le volume est structuré par les éléments d’architecture intégré, qui apportent, avec leurs maté-riaux de finition, une qualité graphique et sculpturale à l’espace. L’escalier central, léger et aérien, et l’îlot majestueux de la cuisine sont assemblés avec les mêmes matériaux, soit l’acier et le noyer. Les espaces de rangement, plaqués d’érable, sont disposés l’un au-dessus de l’autre, se déployant sur plusieurs niveaux tel deux monolithes. À l’extérieur, à l’avant comme à l’arrière, un contreplaqué marin de couleur tabac tapisse les murs et le plafond des grandes alcôves.

Nom officiel du projet : MAISON E3
Pour plus d’information : www.ndarchitecture.com