Mode

L'engagement de Lagerfeld sur le mariage gai lors du défilé Chanel

Nicolas Lavallée
Commentaires
Des robes nécessitant des milliers d'heures de travail tout en étant légères, c'est le miracle de la haute couture Chanel dont la présentation de la collection s'est achevée mardi sur l'image de deux mariées et d'un enfant, allusion claire au projet de légalisation du mariage homosexuel en France, version Karl Lagerfeld. « Je ne comprends même pas cette discussion en France, car depuis 1904 l'église et l'État sont séparés », a déclaré le couturier à la presse à l'issue du défilé.

« Pourquoi les gens qui vivent ensemble ne peuvent pas avoir la même sécurité que les bourgeois mariés ? », a poursuivi Karl Lagerfeld qui s'est dit en revanche « moins enthousiaste » à l'égard des pères qui « commandent des enfants à une dame ».

Le couturier s'est dit d'ailleurs « horriblement choqué » par de récents propos de Pierre Bergé, ancien compagnon de Yves Saint Laurent et militant actif pour les droits homosexuels, qui ne voyait pas de différence entre « louer son ventre pour faire un enfant ou louer ses bras pour travailler à l'usine ».

Pour le couturier de Chanel, « les hommes devraient adopter des enfants qui n'ont pas de parents ». « Deux mères, ça me paraît mieux que deux pères. Un enfant sans mère, c'est un peu triste », a-t-il estimé.

Mardi matin, les deux mariées étaient accompagnées du filleul de Karl Lagerfeld, Hudson Kroening, âgé de 4 ans et demi.

La collection a été très applaudie notamment par l'égérie de la maison, Anna Mouglalis, mais aussi par le rappeur new-yorkais Theophilus London.