DANSE : Projet Harlequin

Le choix de la liberté

André-Constantin Passiour
Commentaires
Avec la proposition de donner à des danseurs la possibilité de concevoir le spectacle qu’ils souhaitent, Danse Cité leur permet de sortir de leur zone de confort et d’être partie prenante de la création. Anne Lebeau avait décidé de travailler avec la metteure en scène Brigitte Haentjens pour TA DOULEUR; c’est au tour de Nancy Leduc d’avoir réuni trois cinéastes, Alain Desrochers, Mario Calvé et Michel Liam, ainsi qu’une femme de théâtre, Évelyne de la Chenelière, pour quatre tableaux autour d’un thème : le roman Harlequin. Souvent décriée ou raillée, cette littérature à l’eau de rose a pourtant marqué des générations de jeunes filles et parfois de jeunes gars qui, souvent avec un peu de honte, se perdaient dans des histoires d’amour conventionnelles, un plaisir coupable dont beaucoup gardent le souvenir. Nancy Leduc en a lu beaucoup, adolescente, et tenait depuis longtemps à explorer sans complaisance ni mépris cet univers de romantisme sirupeux.

Rencontrée dans un café avec Évelyne de la Chenelière, Nancy Leduc se rappelle comment, lors d’une promenade en barque sur un lac avec une amie, l’idée lui est venue. Lorsque Danse Cité l’a approchée, elle a contacté des artistes qu’elle ne connaissait pas, mais avec qui elle rêvait de travailler, et des danseurs pour cette aventure de jeunes femmes qui rêvent du grand amour, d’un homme, d’un maître qui les rendra heureuses jusqu’à la fin des jours. Avec la dramaturge et comédienne d’Une vie pour deux, les premières rencontres ont été une exploration libre. «C’est très stimulant pour moi d’être à la fois à l’intérieur et à l’extérieur d’un projet, et fascinant de voir une interprète s’emparer d’un objet et de tout décider. À partir de là, mon rôle a consisté surtout à chercher la dramaturgie du geste, quelque chose d’hybride mais qui reste proche du théâtre d’une certaine façon», raconte Évelyne de la Chenelière. Nancy Leduc ne savait pas alors que le travail avec la dramaturge lui ferait faire un bout de chemin en arrière. «Très vite, à travers les romans Harlequin que j’avais choisis comme trame, avec Évelyne, nous en sommes arrivées à replonger dans mes souvenirs d’enfance, dans mes relations avec mes parents, nous étions comme deux petites filles dans un grenier à fouiller dans des coffres de souvenirs.» Une fois cette étape passée, les deux femmes ont dû construire le projet avec des essais, des négociations entre la femme de danse et la femme de théâtre. «Ce n’était pas un travail si inoffensif que cela pour moi, je ne pensais pas que dans le processus je serais autant confrontée en tant que femme, car j’ai été aussi confrontée à la violence psychologique.»

Même si Évelyne de la Chenelière a fait de la danse, s’est aussi risquée à la chorégraphie, elle n’oserait parler de son implication dans le Projet Harlequin comme celle d’une chorégraphe. «Je me suis surtout attachée à ce que chaque geste, chaque mouvement ait du sens, soit en fait un texte, donc travailler dans la précision et la clarté. Pour ce qui est de la danse propre, cela relevait de la création de Nancy et de Sophie Michaud, elle-même danseuse et chorégraphe.»


Sophie Michaud, conseillère artistique et répétitrice durant toute la durée de la construction du Projet Harlequin, a suivi le travail des quatre artistes sans chercher à ce que les quatre créations se contaminent. «Elle a agi un peu comme la gardienne des territoires de chacune des chorégraphies, elle nous a en quelque sorte protégés les uns des autres», explique Nancy Leduc.

Le Projet Harlequin de Nancy Leduc et d’Évelyne de la Chenelière aura sa voix propre. Il ne sera pas question d’exploits physiques, mais de raffinements et de justesse du geste et du mouvement pour cette exploration de l’univers Harlequin, une exploration déstabilisante d’un genre loin des sentiers battus et des poncifs habituels sur le roman de gare.

Projet Harlequin – Danse Cité. Théâtre de Quat’Sous, les 28, 29 et
30 novembre, 1er, 5, 6, 7 et 8 décembre
www.quatsous.com Tél : 514-845-7277