Télé

Accusation de pédophilie levée contre le marionnettiste de l'émission Sesame Street

Logan Cartier
Commentaires
Le marionnettiste de l'émission américaine pour enfants SESAME STREET qui avait été accusé de pédophilie par une ancienne relation, s'est déclaré mardi « soulagé » après la rétractation de son accusateur. Le marionnettiste Kevin Clash, qui donne vie à Elmo, l'une des marionnettes les plus populaires de ce programme éducatif, a écrit dans un communiqué envoyé à l'AFP: « Je suis soulagé que ces pénibles accusations aient été levées. Je ne ferai pas d'autre commentaire ».

Peu avant, dans un communiqué reproduit par le New York Times, l'avocat de l'accusateur avait affirmé que la liaison de son client avec Kevin Clash était le fruit « d'une relation entre adultes consentants ».

Lundi, l'accusateur, resté anonyme, avait assuré qu'il était mineur au moment de sa relation avec le marionnettiste. Ce dernier avait admis la relation, mais affirmé que l'intéressé avait alors 17 ans, soit la majorité sexuelle dans l'Etat de New York, où se sont déroulés les faits. Le marionnettiste avait pris un congé sans solde pour se concentrer sur sa défense.

La production de l'émission, cette semaine, a déclaré sur son site internet être « ravie que le problème soit réglé et heureuse que Kevin puisse tourner la page de ce regrettable épisode ».

L'émission Sesame Street a été lancée en 1969 aux États-Unis et alterne des sketches des marionnettes de Jim Henson - également créateur du « Muppet Show » - et des courts métrages éducatifs.

Elle avait fait la une de l'actualité aux États-Unis lors de la campagne présidentielle, après que le candidat Mitt Romney eut annoncé qu'il comptait supprimer les subventions à la chaîne PBS, qui diffuse l'émission, provoquant une vague de soutien à « Big Bird », l'une des figures chéries du programme.