Les 30 ans du Village

Raymond Blain

Yves Lafontaine
Commentaires
Homme politique, Raymond Blain est la première personne ayant révélé son homosexualité à avoir gagné au Canada les suffrages des électeurs. Il a été élu à deux reprises conseiller municipal du district Saint-Jacques où est situé le Village, en 1986 et en 1990. Il représenta le quartier de Saint-Jacques au conseil municipal de Montréal jusqu'à son décès en mai 1992. Il mourut de complications reliées au SIDA à l'âge de 41 ans. Il a œuvré au respect des droits des homosexuels, des non-fumeurs et des cyclistes et s’est investi sans compter pour améliorer la qualité de vie de l’ensemble des citoyens du district. Par son implication en faveur de la communauté gaie, il contribua à instaurer un climat de confiance et de tolérance, non seulement dans son milieu mais dans l’administration municipale.

Parmi ses réalisations, il faut mentionner l’implantation de la ligne Info-Drogue, l’adoption d’un programme de lutte contre le sida et la création de maisons d’hébergement pour les personnes vivant avec le VIH. Le parc de l’espoir, situé à l’angle des rues Sainte-Catherine et Panet, a été l’une de ses batailles.

Un parc a été nommé en hommage à la mémoire de Raymond Blain, Il est situé sur la rue Panet, entre les rues Lafontaine et Logan, en plein cœur du Village gai.