SPECTACLE HUMOUR, le 14 juin

Tous à bord: PAM ANN débarque à Montréal !

Julie Vaillancourt
Commentaires
Si elle arbore les couleurs et l’uniforme de la compagnie d’aviation américaine aujourd’hui disparue, Pam Ann n’a rien de cette hôtesse de l’air typique de la Pan American. Au contraire, une bonne blague suffit à vous faire décoller! Et attachez bien vos ceintures, car des vedettes telles qu’Elton John et Madonna ne tarissent pas d’éloges à son égard! Si l’humoriste australienne a réussi à séduire tant le pu-blic australien, londonien qu’américain, voilà qu’elle amorce son atterrissage surla piste canadienne, avec une performance (en anglais) à Montréal le 14 juin prochain, au National. Entrevue avec Caroline Reid, l’humoriste qui se cache derrière Pam Ann.
Vous êtes présentement en tournée avec «Pam Ann : Around the World». Quelle est l’origine de cette idée?

Lors d’un party, je m’étais déguisée en hôtesse de la Pan American Airlines. Plus la soirée progressait, plus le degré d’alcoolémie augmentait et plus les gens m’appelaient Pan Am… Et après une longue nuit de beuverie, et lorsque longuement répété, Pan Am commençait à sonner comme Pam Ann…C’est là que l’idée m’est venue!

Avec vous regardé la série télé américaine Pan Am? Qu’en avez-vous pensé et vous a-t-elle influencée?
À mon sens, le style primait sur le contenu. Lorsqu’elle est sortie, j’étais très excitée à propos de cette série, mais elle n’a malheureusement pas retenu mon intérêt. Mais je vous suggère de ne pas manquer ma propre version, que je performerai à Montréal! Je peux vous garantir que cette série aurait été un vrai succès si Pam Ann en avait été la vedette! (rires)

Pour vous, y’a-t-il des sujets tabous en humour?

Non!

Plusieurs considèrent que l’humour est d’abord culturel et que, selon les pays, la notion de comédie et de ce qui «est drôle» diffère. Ayant performé aux quatre coins du monde, avez-vous constaté une différence dans la réception de votre spectacle?
Je crois que la seule différence est que certains pays ne comprennent pas l’ironie. À part cela, les compagnies d’aviation ont un langage universel!

Votre spectacle constitue un attrait particulier pour la communauté gaie, à un point tel que l’on vous surnomme « l’icône émergente de la culture gaie». Pourquoi?
J’assume que vous n’êtes pas lesbienne, mais sentez-vous libre de faire votre coming-out…

J’ai déjà liché des chattes, mais je vénère la queue! Les gais m’ont «créée» en un mot! J’ai toujours vécu dans un monde gai; je ne suis jamais allée dans un club hétéro et 99% des mes amis sont gais. Les gais sont ma famille.

Selon vous est-ce que le milieu de l’humour est un «monde d’hommes»? Est-ce important pour vous d’être «prise» au sérieux dans le marché de l’humour?
Je n’ai pas le temps de réfléchir à cela, je fais juste travailler fort! Je fais un métier que j’aime et je me fous pas mal que l’on me prenne au sérieux ou pas! Les ventes de billets prouvent que je suis une bonne affaire, alors qu’ils aillent se faire foutre!

Quelles sont vos influences?
J’étais dans la vingtaine lorsque j’ai débuté dans le métier et Sandra Berhard, Steven Berkoff, Barry Humphries et Joan Rivers sont mes inspirations.

Mae West ou Margaret Cho?
Margaret Cho, «she fucking rocks»!

Des projets après la tournée de Pam Ann?
Je prévois un film Pam Ann, ce qui est très excitant!


Le 14 juin au Le NATIONAL.
Billets: www.admission.com
ou 514-845-2014
Pam Ann : www.pamann.com