Déclin et renaissance du milieu cuir

La disparion de Sir Paul

André Patry
Commentaires

Chers lecteurs, tout d'abord laissez-moi remercier tous ceux qui m'ont écrit ou arrêté pour me donner leurs commentaires sur ma dernière chronique. Un merci particulier pour votre appui et votre soutien. Je me suis souvent mis à nu dans cette chronique au sens propre du mot. La dernière fois ce fut mon âme que j'ai dénudé. Sachez chers amis que ce fut l'un des moments les plus intimidants de ma vie. Savoir que vous êtes au courant d'une période sombre me gêne énormément. Mais je crois qu'il fallait que je parle du phénomène grandissant du Crystal Meth au sein de notre communauté. Une réelle mise en garde s'imposait.

Aujourd'hui, je veux vous parler de l'histoire du milieu fétichiste de Montréal. Ce sera ma façon de rendre hommage à un des grands acteurs du milieu cuir qui s'est éteint le 4 février dernier: Sir Paul. Et pourquoi lui rendre hommage de cette façon? Parce qu’il est l'un des rares qui connaissait notre histoire. De plus, il savait mettre son côté flamboyant pour rendre hommage aux pionniers qui ont façonné le milieu cuir d'antan. Ainsi plusieurs de mes frères ont reçus ce magnifique trophé représentant un globe terrestre ( probablement un clin d'oeil au Club de Cuir LES GLOBES qui était une des associations en vue des années 80 dont il faisait partie). J'ai eu cet immense privilège de le recevoir pour avoir été le cofondateur du Club L'Escouade de Québec, club très actifs de la ville de Québec de 1982 à 1992.

Mais quelle est-elle au juste notre histoire? Comme il n'y a pas d'archives spécifiques à la communauté ni de musée comme celui du "Leather Museum" à Chicago j'écris cette chro-nique à l'ancienne. Soit en me basant sur les ouie-dires, mes souvenirs personnels, les légendes et les expériences vécues de tout-un-chacun! MAIS VOYONS DONC ANDRÉ! ÇA N'A PAS D'OST....DE BON SENS!!! C'est vrai, moi qui aime que les choses soient bien faites avec une rigueur et une discipline irréprochable je ne peux continuer sur ce sujet. Ça serait malhonnête de ma part. En tout cas, je ne sens pas la légitimité de le faire.

Tout ce que je peux vous dire de façon certaine, parce que je l'ai vécu, c'est que le milieu de cuir de Montréal faisait figure de proue en ce qui concerne le développement sa communauté. À cette époque, notre ville était une plaque tournante pour  les adeptes de fétichisme.  On y dénombrait plus d'une vingtaine de clubs de cuir.  Il y avait des clubs de motos comme les Spartiates, des clubs sociaux comme les Globes, les Faucons, les Kimos, les Iron Cross, l'escouade de Québec, le Royal Eagle, les Équinoxes, les Tridents et les Mc31 de Québec. Des clubs axés sur le fisting comme les Gants d'Argents ou les Poings Rouges, des clubs axées sur les golden shower comme les Mariniers ( dont je fus le dernier président ) et des clubs axés sur le S&M comme les Iron Cross qui ont eu pignons sur rues pendant près de 30 ans. Chaque semaine comptait son lot d'activités. J'étais même le vice-président de cet interclub. Ce groupe de coordination se rencontrait mensuellement pour planifier les activités afin qu'il n'y ait pas chevauchement entre ce que réalisaient les différents clubs. Il y avait quelque chose à chaque fin de semaine et chaque jeudi et dimanche il y avait des "bar nights" dont les pourboires étaient versés aux organismes pour financer leurs divertissements à venir. Il va s'en dire qu'à cette époque les liens entre les adeptes de sexualités alternatives étaient tissés serrés. Les commerces, les associations et les membres de cette communauté formaient un tout ( bien sûr avec un peu de chauvinisme parfois... mais si peu...) et étaient solidaires les uns des autres. Puis arriva le tueur du SIDA qui mit un terme au magnifique party qui prévalait à cette époque. Il y eu une grosse période noire d'une dizaine d'années et au début des années 2000 le milieu cuir resurgit timidement de ces cendres pour y inclure le fétichisme en général. Aujourd'hui, il semble que ce mouvement tend à renaître et intéresse de plus en plus de jeunes... la suprématie du cuir partage maintenant sa place avec les adeptes du sportwear et du rubber... Et l'avenir?

Bon, je sais que c'est un peu "garrocher" ce petit cours d'histoir 101 Dans le fond ce que je voulais faire ici, c'est d'inviter tout ceux qui ont fait quelque chose ou qui ont des documents concernant notre histoire à les faire parvenir aux Archives gaies du Québec . Ainsi peut-être, y aura t'il un brave qui corroborera tout ces documents et nous fournira un véritable manuel d'histoire après tout notre devise est:
JE ME SOUVIENS !!!!

Je vous souhaite donc un beau printemps laissez-vous guider par vos hormones et surtout pensez à ceux qui ont fait les premiers pas dans notre communauté et moi je fais un petit clin d'oeil à notre ami Paul, merci pour tout et on va se souvenir de ton passage parmi nous!

Bon printemps l