Cameroun

Deux femmes poursuivies en justice pour homosexualité

Chantal Cyr
Commentaires
Deux femmes accusées d'homosexualité dans une petite ville du sud du Cameroun doivent comparaître devant la justice jeudi. All Out, l'organisation internationale de défense des droits des LGBT, révèle sur son site web qu'Esther et Pascaline ont été arrêtées le mois dernier dans la petite ville d'Ambam dans le sud du Cameroun.

Selon All Out, les deux femmes ont été dénoncées par un homme non identifié en raion de leur orientation sexuelle. Celles-ci étaient fustigées par les résidents locaux comme «sorcières [qui] méritent la mort», apprend-on encore.??Leur procès intervient une semaine après une décision de justice qui a retardé l'audition de l'appel de Jean-Claude Roger Mbede, un Camerounais qui a été condamné à trois ans de prison pour avoir envoyé des messages «gais» et a été agressé sexuellement pendant son emprisonnement.??Les deux cas sont défendus par Alice Nkom, l'un des rares avocats défenseurs des gays dans un pays où les relations de même sexe peuvent entraîner une peine allant jusqu'à cinq ans d'emprisonnement.

Les organistations de défense des droits humains, notamment Amnesty International, ont appelé le gouvernement camerounais à abandonner toutes les lois qui criminalisent l'homosexualité.