HôTEL-SAUNA

L’hippocampe possède maintenant 3 étoiles

Olivier Poulin
Commentaires

Par une belle matinée de novembre, votre humble correspondant Fugues à Québec a eu l’honneur de visiter la nouvellement rénovée section d’hébergement du sauna-hôtel Hippocampe en compagne d’Yvon Pépin, propriétaire des lieux depuis l’ouverture en 1972. Rencontre avec un homme d’affaires qui n’hésite pas à investir pour choyer sa clientèle.

Situé au 31, rue McMahon, à quelques pas de Place d’Youville, l’Hippocampe est devenu un sauna-hôtel en 1984. « Je me suis dit que les Grands Voiliers, ça allait amener du monde. Alors, j’ai transformé le 2e étage en hôtel. » Vingt-sept ans plus tard, cette démarche vient d’être menée jusqu’au bout avec la transformation des trois logements du 3e étage en chics appartements-hôtels et avec la rénovation des 10 chambres du 2e étage. Rien n’a été ménagé pour satisfaire les exigences des clients et pour atteindre les plus hauts standards de qualité de l’hôtellerie. Le résultat, après six mois de travaux, dont deux mois de fermeture complète de la section hôtel, est superbe : les trois suites seniors sont absolument magnifiques et auraient mérité quatre étoiles à l’Hippocampe si un restaurant et une salle de conférence ne manquaient pas à l’appel. Les chambres sont décorées avec une inspiration très zen et résolument moderne. « Je voulais quelque chose d’assez épuré, pas trop chargé. J’ai engagé un de mes clients, décorateur professionnel, pour réaliser le design des chambres » explique Yvon Pépin, qui souligne au passage la collaboration exceptionnelle de la Ville de Québec pour ses divers projets d’agrandissement et de rénovation à travers les années. L’homme d’affaires se réjouit d’ailleurs des idées et des projets du maire Labeaume, qui met Québec «sur la mappe».

Le concept de sauna-hôtel de l’Hippocampe est tout à fait unique au Québec, probablement même au Canada. Plusieurs clients américains et européens sont agréablement surpris par la complémentarité des deux espaces. La réception, récemment réaménagée, sert au sauna et à l’hôtel, mais l’accès aux chambres se fait maintenant par un escalier distinct. Bien entendu, les clients de l’hôtel ont accès, gratuitement, au sauna, mais pas l’inverse. « On offre la tranquillité d’esprit aux clients de l’hôtel, mais également la possi-bilité pour eux d’aller se chercher de la compagnie en bas. » déclare Yvon Pépin avec le sourire complice du propriétaire d’un magasin de bonbons. Manifestement, l’homme aime prendre soin de ses clients, qu’il fait parfois monter dans son véhicule personnel pour une petite visite du centre-ville, s’improvisant guide touristique.

Vous pouvez donc dorénavant recommander l’Hippocampe à vos amis à la recherche d’un hébergement de qualité à Québec, en plein cœur de la capitale. Le personnel compétent et accueillant de l’établissement saura satisfaire leurs attentes. Et le rapport qualité-prix est excellent. Les appartements-hôtels sont disponibles pour 150$ par nuit tandis que le prix des chambres varie de 85$ avec salle de bain partagée à 110$ avec salle de bain privée. Spacieuses, toutes les chambres sont sans fumée, parfaitement isolées contre le bruit et offrent l’internet sans fil et une (parfois deux!) télé à écran plat. Le café est gratuit et un stationnement est disponible. Vraiment, Yvon Pépin a de quoi être fier de l’étoile supplémentaire dont jouissent maintenant ses chambres. Ses prochains défis? Maintenant la qualité, l’améliorer si possible et
effectuer des rénovations dans la section sauna. Décidément, les projets ne manquent pas du côté de l’Hippocampe. À suivre...