Propos haineux

Le CQGL demande au gouvernement fédéral de refuser l’entrée au pays de deux conférenciers homophobes

Étienne Dutil
Commentaires
Le Conseil québécois des gais et lesbiennes veut mobiliser la communauté LGBT pour que Jason Kenney, ministre de la Citoyenneté et de l’Immigration refuse un visa d’entrée à Hazma Tzortzis et Abdur Raheem Green, deux hommes, connus pour leurs propos haineux envers les gais qui doivent séjourner au Canada à la fin octobre, pour une conférence sur l’islam à Toronto et à Montréal. Le CQGL rappelle dans la lettre envoyée au Ministre différentes déclarations de la part des deux hommes qui sont attendues le 21 octobre à Montréal, pour la conférence intitulée «Calling the World Back to ALLAH», organisée par l’IERA Canada (Islamic Education and Research Academy).



L’organisme québécois dirigé par Steve Foster souhaite que le ministre agisse promptement afin d’interdire que ces personnes viennent propager un discours incitant à la haine et allant à l’encontre de la Charte canadienne des droits et libertés. À titre d’exemple, Tzortzis aurait déjà déclaré qu'en tant que musulman, il « rejetait la notion de liberté d'expression» et croyait qu'on «devrait criminaliser l'homosexualité au même titre que la pédophilie et le cannibalisme ». Quant à Green, il aurait déjà dit dans une vidéo que les chefs de famille «devraient avoir le droit de battre leur femme lorsque celle-ci transgresse un interdit islamique».



Le CQGL rappelle dans sa lettre que le Premier ministre du Canada, Stephen Harper, a déclaré au soir des élections du 2 mai dernier : « Nous nous sommes engagés à faire respecter l’égalité de tous les Canadiens, peut importe leur origine ou leur orientation et ça continuera à être notre politique».

Pour Steve Foster du CQGL, le ministre Jason Kenney a donc l’occasion aujourd’hui de mettre en pratique cet engagement en refusant les visas à messieurs Tzortzis et Green. «À titre de ministre, vous avez le devoir d’assurer la défense de vos citoyennes et citoyens ainsi que des valeurs incluses dans la Charte. Pour ces raisons, il est impératif que de tels propos incitant à la haine et au mépris des femmes et des personnes LGBT ne puissent trouver place dans notre espace public. »


Vous aussi vous pouvez faire pression sur le ministre. Vous pouvez copier la lettre du CQGL (que vous trouverez ci-dessous) la signer et l’envoyer à votre tour au ministre Jason Kenney à l’adresse suivante [email protected] tout en l’envoyant également, en copie jointe, au Conseil québécois des gais et lesbiennes à [email protected]





----------------------------------------






Montréal, le 3 octobre 2011

L’honorable Jason Kenney, C.P., député
Citoyenneté et Immigration Canada
Ottawa (Ontario)
K1A 1L1
[email protected]


Objet : Demande de refus de Visa pour les conférenciers Hazma Tzortzis et Abdur Raheem Green



Monsieur le ministre,

NOM DE VOTRE ORGANISME ou VOTRE NOM , par la présente, vous demande de refuser l’accès au territoire canadien à M. Hazma Tzortzis ainsi qu’à M. Abdur Raheem Green , invités dans le cadre de la conférence intitulée Calling the World Back to ALLAH, organisée par l’IERA Canada (Islamic Education and Research Academy)

Le CQGL souhaite que vous agissiez promptement afin d’interdire que des personnes telles que Tzortzis et Green viennent propager un discours incitant à la haine et allant à l’encontre de la Charte canadienne des droits et libertés.

À titre d’exemple, Tzortzis a déjà dit qu'en tant que musulman, il « rejetait la notion de liberté d'expression» et croyait qu'on «devrait criminaliser l'homosexualité au même titre que la pédophilie et le cannibalisme ». Et Green a déjà dit dans une vidéo que les chefs de famille «devraient avoir le droit de battre leur femme lorsque celle-ci transgresse un interdit islamique». »

Le CQGL tient aussi à vous souligner que Tzortiz était également l'un des conférenciers invités à Londres pour un évènement qui a soulevé la colère des groupes de défense des droits des gays. Ceux-ci ont protesté contre la venue de prêcheurs de haine qui promeuvent la mise à mort des gays pour "purifier" la société.

À titre de ministre, vous avez le devoir d’assurer la défense de vos citoyennes et citoyens ainsi que des valeurs incluses dans la Charte. Pour ces raisons, il est impératif que de tels propos incitant à la haine et au mépris des femmes et des personnes LGBT ne puissent trouver place dans notre espace public.

Le CQGL vous rappelle que si le Président des États-Unis a déclaré qu’il n’y avait pas de place sur le territoire américain pour des personnes de cet acabit, pourquoi en serait-il autrement pour le Canada.

D’ailleurs, le premier ministre de notre pays, Stephen Harper, a déclaré au soir des élections du 2 mai dernier : « Nous nous sommes engagés à faire respecter l’égalité de tous les Canadiens, peut importe leur origine ou leur orientation et ça continuera à être notre politique ».

Vous avez donc l’occasion aujourd’hui de mettre en pratique cet engagement en refusant les visas à messieurs Tzortzis et Green.

En espérant que vous donnerez suite positivement à notre requête et que vous saurez nous transmettre les actions que vous comptez prendre afin de soutenir les femmes et les personnes LGBT.

Veuillez recevoir, Monsieur le ministre, nos salutations les plus respectueuses.



VOTRE NOM, TITRE, COORDONNÉES DE L’ORGANISME
Ou
VOTRE NOM ET VOS COORDONNÉES


CC : Conseil québécois des gais et lesbiennes : [email protected]