JOURNÉE DE LA VISIBILITÉ LESBIENNE 1er OCTOBRE

Lesbiennes… tolérées ou acceptées ?

Julie Vaillancourt
Commentaires
La journée de la visibilité lesbienne, qui se déplace cette année au 1er octobre, s’interroge sur un sujet fort à propos : les lesbiennes sont-elles tolérées ou acceptées? Si une mince ligne semble séparer la tolérance de l’acceptation, la nuance entre les deux notions est pertinente à plusieurs niveaux, que ce soit dans la sphère privée ou publique. Discussion sur la journée de la visibilité lesbienne avec Suzie Bordeleau, coorganisatrice et intervenante au Centre de Solidarité lesbienne. «Nous croyons que parce que les lois ont changé, nous avons notre place. Cependant, ce n’est pas parce que nous avons la reconnaissance légale que nous avons la reconnaissance sociale!», précise d’entrée de jeu Suzie, afin de justifier le thème de la journée. C’est cette prise de conscience qui a amené le questionnement de la tolérance versus l’acceptation des lesbiennes, qui sera abordé en début d’après-midi par les conférencières. Cette problématique sera traitée sous diverses facettes, notamment avec quatre participantes provenant de milieux de travail différents, qui discuteront du coming-out au travail. Comme le précise, à juste titre, Suzie : «Pour ma part, la tolérance veut dire que l’on endure la personne, que l’on n’a pas le choix, ce qui est très différent de l’acceptation! En milieu de travail, à partir du moment où vous affichez votre orientation sexuelle, vous devenez pour plusieurs uniquement une lesbienne… pas un être humain, pas une femme, pas une professionnelle. Vous n’êtes plus rien d’autre… juste "une lesbienne"!»

Le questionnement se scindera par divers ateliers, qui constitueront une variation sur le même thème, mais avec des approches différentes. Par exemple, Mona Greenbaum présentera un premier atelier sur les familles homoparentales. « Si je peux me permettre un commentaire personnel, appuie Suzie, je dirais que depuis que je fais partie d’une famille homoparentale, je suis acceptée, alors que lorsque j’étais en couple, j’étais tolérée.» Le deuxiè-me atelier touchera les jeunes lesbiennes, tandis que le troisième, animé par Oldirne Jules (Arc-en-ciel d’Afrique), se penchera sur le côté ethnoculturel et sur l’acceptation et la tolérance à l’intérieur même des diverses communautés culturelles. Ces trois ateliers animés inviteront les participantes à discuter de leurs expériences personnelles.

« Avant le souper, plusieurs lesbiennes auront l'occasion de mettre leur talent en avant-plan, puisque des tables présenteront des oeuvres allant de la sculpture à la peinture, en passant par le tatouage, la photographie, les bijoux, le calendrier des Elles…», affirme Suzie. Cela aura pour but de rendre visibles des artistes de la communauté afin qu’elles puissent exposer et vendre leurs œuvres. Les Dames de cœur ont, quant à elles, pour mandat de terminer la journée sur une note festive en mettant le feu au plancher de danse dès 20 h.

Au terme de la journée, les résultats des ateliers seront compilés et une plénière sera organisée afin d’offrir une réponse à la fameuse question : les lesbiennes sont-elles tolérées ou acceptées? Évidemment, comme le mentionne Suzie Bordeleau, «nous voulons non seulement apporter une réponse, mais aussi voir ce que le Centre de Solidarité lesbienne et les divers organismes et groupes peuvent mettre en place pour aider les lesbiennes». Ainsi, la journée n’aura pas uniquement comme but de se questionner en vase clos, mais aussi d’apporter des solutions concrètes, de passer du théorique au pratique et du personnel au politique. Pour connaître le nom des conférencières, vous devrez être présentes et visibles à votre journée!

La Journée de la visibilité lesbienne se déroulera le samedi 1er octobre au 700, rue Georges Bizet, à Montréal. Pour plus d’informations, contactez Marjolaine Landry : 514-526-2452 ou [email protected]

L’événement sur Facebook : http://www.facebook.com/pages/Journée-de-visibilité-lesbienne-1-octobre-2011/259309044089152

HORAIRE : 13 h : conférence / 15 h : atelier / 16 h 30 : exposition et vente d'artisanat / 17 h : souper / 20 h : danse en collaboration avec les Dames de cœur (apportez votre alcool)

PRIX : Journée (conférence et atelier) : 10$ / Souper : 10$ / Danse (payez à la porte) : 10$