Suicide de Jamey Rodemeyer

Lady Gaga demande une loi contre le harcèlement homophobe

Étienne Dutil
Commentaires
La chanteuse Lady Gaga souhaite rencontrer le président Obama pour discuter du harcèlement homophobe des adolescents après le suicide d'un de ses jeunes fans dimanche dernier. Le jeune Jamey Rodemeyer, 14 ans, s'est donné la mort à son domicile de de Buffalo, dimanche après avoir affiché un hommage en ligne à la chanteuse sur son blog. L'adolescent était gay et subissait un harcèlement lié à son homosexualité aussi bien dans son environnement scolaire que sur Internet.



Samedi soir, veille de sa mort, le garçon a affiché une phrase d'une chanson de Lady Gaga sur sa page Facebook: «Ne m'oubliez pas quand je viendrai pleurer à la porte du ciel.» La chanteuse a réagi sur Twitter hier en affirmrant avoir passé ces derniers jours à «réfléchir et pleurer». «Le harcèlement doit devenir illégal. C’est un crime de haine», écrit-elle encore. «Je vais rencontrer notre président. Je vais continuer à me battre. Notre génération a le pouvoir de mettre un terme à ça», annonce Lady Gaga.

La star qui a précédemment fait pression pour mettre fin à l'interdiction des gays dans l'armée, appelle à une «loi pour Jamey» interdisant le harcèlement homophobe. Elle invite les utilisateurs de Twitter à populariser le tag #MakealawforJamey («Faites une loi pour Jamie»).