Défilé gai de Toronto

«Rob Ford devrait dire oui», selon Mel Lastman

Logan Cartier
Commentaires
L'ancien maire de Toronto et conservateur, Mel Lastman, incite le dirigeant actuel de la Ville, Rob Ford, à participer au défilé de la fierté gaie qui aura lieu dimanche. C'est ce qu'il a affirmé jeudi dernier au quotidien Toronto Star. M. Lastman avait passé outre à ses réserves personnelles pour prendre part à l'événement en 1998. «Je pense qu'il va changer d'idée. Si ce n'est pas cette année, ce sera pour l'an prochain», croit Mel Lastman.

Après des semaines de tergiversation, le maire Rob Ford a dit mercredi qu'il ne pouvait pas y être, parce que la tradition dans sa famille était de passer le long week-end de la fête du Canada au chalet. Le vice-président du comité organisateur, Francisco Alvarez, s'est dit « déçu » de sa décision, soulignant que ses prédécesseurs, comme David Miller et Mel Lastman, avaient participé aux festivités.

Mais le frère du maire, le conseiller municipal Doug Ford, a indiqué par la suite au quotidien Toronto Star qu'ils pourraient tous deux participer à l'événement. «Une vingtaine de personnes vont venir à notre chalet (à Huntsville) pour la fête du Canada, mais si je peux revenir (à Toronto), je le ferai et on verra si je peux ramener Rob avec moi», a-t-il expliqué.

Le maire Ford a été accusé d'homophobie dans le passé, notamment à cause de propos tenus sur les malades du sida et de son intention de sabrer le financement d'événements culturels, comme le défilé gai. Son frère, Doug rejette ces allégations, racontant qu'il a plusieurs amis gais. Depuis son élection à la mairie l'an dernier, Rob Ford a participé notamment aux défilés du père Noël et de la St-Patrick.