Homosexuelks dans l'armée américaine

John McCain met en doute l'étude du Pentagone sur l'abrogation de DADT

Logan Cartier
Commentaires
Lors de sa prestation sur la chaîne NBC lors de l'émission «Meet the Press», dimanche 14 novembre, le sénateur de l'Arizona John McCain a mis en doute l'étude du Pentagone sur les conséquences de l'abrogation de la loi «Don't Ask, Don't Tell». «Je veux une étude approfondie et complète sur le l'effet sur le moral et l'efficacité de l'armée américaine», a déclaré McCain «Je veux écouter, nos chefs militaires et ne pas me fier à une étude».

L'étude en question - qui fait l'objet d'une fuite la semaine dernière alors qu'elle ne doit être rendue publique que le 1er décembre - révèle que plus de 70% des membres des forces armées ne voient pas d'obstacle à l'abrogation de DADT. L'organisation des militaires LGBT a déploré la prise de position de John McCain qui «veut passer au dessus des conclusions et recommandations du rapport du Pentagone».

Pour sa part, le ministre de la Défense, Robert Gates, a réagi à ces fuites en «condamnant fermement la diffusion non autorisée d'informations à propos de ce rapport» et a ordonné une enquête.
Il a déploré que des sources anonymes au sein du département de la Défense aient révélé de manière sélective des aspects du rapport préliminaire, probablement pour «orienter la perception du rapport avant sa publication».