Rio de Janiero

Très sexy!

Sébastien Thibert
Commentaires

Rio de Janeiro est une destination de plus en plus appréciée par la communauté homosexuelle. Située le long de la baie de Guanabara, l’une des 3 plus belles baies du monde, coincée entre les montagnes et l’océan Atlantique, Rio de Janeiro possède une géographie bouleversante et des hommes, on ne peut plus séduisants.

Rio, c’est le chaos parfait de rochers, anses, lacs, forêts, plages magnifiques, ce site naturel exceptionnel, qui fait l’orgueil des Cariocas (habitants de Rio), a reçu les hommages de très nombreux poètes, écrivains, compositeurs, peintres. Et après le choc visuel, c’est le choc des sens, mis sans cesse à contribution ; ici, on s’adonne au plaisir comme nulle part ailleurs. Plaisir qui est au coeur du fameux carnaval qui n'est pas seulement le plus grand carnaval du monde, mais un évènement culturel auquel se comparent les autres évènements artistiques de la planète. Chaque année, environ 500 000 visiteurs étrangers viennent assister à ce spectable. C’est une magnifique célébration de 4 jours, 40 jours avant Pâques. Elle commence officiellement le samedi et se termine le Mardi Gras, suivi du Mercredi des Cendres durant lequel chacun est supposé s'abtenir des plaisirs charnels, mais évidemment, c’est loin d’être le cas. Le Carnaval, avec tous ses excès, est un évènement gigantesque, qui peut être considéré comme l'apologie des plaisirs de la chair.


Vie gaie
Tout d'abord, sachez que le quartier gay de Rio, s'il est moins bien «délimité» que le Village de Montréal ou que le Castro de San Francisco, occupe une partie d'Ipanema, en particulier la célèbre rue Farme de Amoedo, le posto 8 sur la plage (et ses drapeaux arc-en-ciel) et le bas de la rue Texeira de Melo (proche de la plage).



Pour vous loger, pas vraiment d'hôtels «dédiés» à la communauté gaie et lesbienne à Rio. Ceci dit, les plus fortunés apprécieront la modernité et le design de l'Hôtel Fasano (situé sur le bord de mer d'Ipanema) ou le charme classieux de l'Hôtel Santa Teresa (dans le quartier bohème du même nom). Bien sûr, des motels gay-friendly existent pour retrouver ses conquêtes d'une nuit (en particulier dans le Centro, Avenida Gomes Freire), mais on aurait tendance à déconseiller de tels lieux, qui peuvent s'avérer risqués, pour de multiples raisons...
Le logement, c'est bien, mais faire la fête, c'est encore mieux ! Et pour cela, les adresses les plus courues sont finalement assez nombreuses : La Dama de Ferro, l'un des meilleurs clubs gay-friendly de Rio, au bout de Vinicius, tout près de la Lagoa; Le Fosfobox aux ambiances variées avec concerts et performances de groupes, de DJs; Le Boy et La Girl, deux clubs, l'un dédié aux gars, l'autre aux demoiselles, qui sont des institutions de la nuit gaie de Rio.