Émois, émois, émois

Benoit Migneault
Commentaires
Auteur prolifique, Michel Bellin a écrit des ouvrages très variés, allant du recueil de nouvelles érotiques à des essais portant sur l’homophobie de l’Église catholique. Son dernier opus est un recueil de ses nombreux textes publiés au fil des années, sur divers sites Internet ou sur son propre blogue. Fidèle à son habitude, l’auteur se distingue par la multiplicité des sujets qui suscitent son intérêt et ses commentaires incisifs. Par ailleurs, on y retrouve également quelques extraits d’œuvres qui l’ont enthousiasmé et qui, du fait même, suscitent souvent l’intérêt du lecteur. L’actualité française, l’hypocrisie vaticane, ses objections fort amusantes quant au concept des religions, et de la religion catholique en particulier, le port du voile, l’absurdité des sondages, le plaisir des back room, etc. Rien n’est à l’épreuve de l’auteur et celui-ci ne s’embarrasse pas pour dire les choses telles qu’elles sont sans prendre de détours inutiles. Un ouvrage dense qui compte plus d’une quarantaine de textes qui combleront tous les lecteurs à la recherche d’une vision mordante de l’actualité.

Émois, émois, émois : Chroniques hypertrophiques / Michel Bellin, Paris : L’Harmattan, 2010. 176p. (Écritures)