Osti de fif!

L’injure tatouée au corps et à l’âme

Denis-Daniel Boullé
Commentaires
On connaît Jasmin Roy. Animateur et comédien, celui qui a fait sa sortie du placard depuis de nombreuses années et qui a toujours le sourire aux lèvres. On l’aime aussi pour son humour parfois décapant mais jamais méchant. Et pourtant, en quelques petits chapitres courts mais incisifs, il vient troubler l’image du gars bien dans sa peau, assumant ouvertement son homo- sexualité, comme si tout cela avait été naturel, une promenade en somme. Eh bien, pas du tout! Et pourtant, il existe une autre histoire de Jasmin Roy, plus sombre et moins sexy, à l’opposé de celle que l’on voit publiquement. Et comme il le dit lui-même: «très peu de proches durant toutes ces années la connaissaient». De l’enfant pas comme les autres à l’Osti de fif, aux coups reçus, Jasmin reçoit une éducation à l’homosexualité sous le sceau du rejet. Et cela laisse des traces indélébiles. «C’est mon corps qui me le rappelle», confie Jasmin Roy. «Je le sens encore, j’en comprends aujourd’hui les signes et, donc, je les préviens mieux, mais c’est encore là». Thérapie, psychanalyse, le comédien est passé par plusieurs phases où les démons de l’enfance revenaient le hanter. Aujourd’hui, on dirait l’homophobie sociale, celle qui touche aussi bien le milieu scolaire que les jeunes dans la ruelle derrière chez soi. Et le silence des adultes qui ne voient pas ou qui ne veulent pas voir. «À l’époque, on banalisait les signes d’anxiété, où toute autre manifestation de malaise, comme celui que j’avais de vomir la nuit de peur de devoir retourner à l’école», raconte-t-il.

Comme beaucoup, Jasmin Roy a refermé la boîte à souvenirs sur ces années noires, mais cela l’a rattrapé plus tard. «Ce n’était pas réglé, ce n’était pas soigné, je n’avais fait que cacher ce qui m’était arrivé, le cacher à moi-même et aux autres». Et plus encore, et qui explique son silence, la honte. «J’avais honte d’avoir été victime, et de donner en somme raison à mes bourreaux», énonce Jasmin, suivi d’un long silence.

Confession diront certains, libération pour ceux qui sauront lire. Car Jasmin Roy, qui a toujours été très proche des groupes communautaires, qui connaît les réalités des jeunes gais, sait que des garçons et des filles vivent encore aujourd’hui ce qu’il a connu. C’est pourquoi la deuxième partie du livre est constitué de témoignages de jeunes, de professeurs, qui ont tous vécu l’homophobie. Histoire de rappeler que la page n’est pas tournée et qu’il faut continuer à éduquer, à sensibiliser aussi bien les étudiants, les enseignants que les parents d’élèves. Et surtout ne pas laisser des jeunes s’enfermer dans une solitude dont ils ne voient pas l’issue. Au risque d’en payer le prix fort. Et sur ce sujet, Jasmin Roy l’a payé.

Après la lecture de ce livre, vous ne pourrez plus regarder Jasmin Roy de la même façon. Lui ne changera pas. Mais derrière le rire et la bonne humeur de l’animateur, vous sentirez cette ombre qui ne l’a jamais quitté.

Osti de fif ! de Jasmin Roy, aux Éditions les Intouchables, en vente le 6 avril.

 
Voir les archives

Anciens commentaires

  • Bonjour m.Roy. Je sympatise avec vous pour ce que vous avez vecu dans votre jeunesse. Je croix que l on devrait apprendre au jeune des le primaire que chaque individu ou etre humain est unique et different des autre individu. Voici je n ai jamais trouve deux personnes pareil identique c.a.d. qui a ete elever pareil , pense pareil vit les meme choses en meme temps et reagit de la meme facon face a tel situation. Donc chaque individu est unique et different et seul a etre comme cela. Donc si l etre humain comprenait cela a la base se serait deja un pas. Si on apprenait aux jeunes a se decouvrir a s aimer a se devlopper face a lui meme tel qu il est et a changer ou a ameliorer ce qu il est pour devenir meilleur a etre lui meme a s accepter tel qu il est a s aimer tel qu il est sans tenir compte de ce pense les autres. La maladi du siecle ou la religion du siecle je pense je l appellerais Dieu les autres et suis je normaL . lE BESOIN D ETRE AIMER DE PLAIRE AUX AUTRES D AITRE COMME LES AUTRES N EST QUE DE LA FOUTAISE SELON MOI. NOTE CECI EST MON OPINNION PERSONNELLE. L AITRE EXISTE OUI ET LA DIFFERENCE DE LAUTRE ME FAIT VOIR QUI JE SUIS. APPRENDRE A S AIMER A ETRE BIEN DANS SA PEAU A SE REALISER TEL QUE CE QU ON EST, ETRE VRAIE EN TOUT TEMPS EST DEJA UN PAS SELON MOI VERS LE BONHEUR. PLUS ON EST HEUREUX AVEC SOI MEME ET PLUS ON N A LA POSSIBILITE DE RENDRE LES AUTRES HEUREUX. VOILA CE QUE JE CROIS QUE L ON DEVRAIS ENSEINGNER AU JEUNES AUJOURD HUI, CE QUI SELON MOI DIMINURAIT DE BEAUCOUP LE RACISME A TOUT LES NIVEAU. CECI EST MON OPPINION PERSONNEL. JESPERE QUE CA VOUS APPORTERA QUELQUE CHOSE DE POSITIF A VOTRE CHEMINEMENT DE VOTRE VIE. J AI 57 ANS HOMME GAY DU SAGUENAY. BIEN A VOUS M. SOURIRE. Publié le 13/04/2010
  • Un fif restera un fif c'est triste mais c'est comme ça. C'est pas en faisant de la propagande a tv et de la censure verbale que ça va changer de quoi. Publié le 28/03/2013
Voir les archives

Anciens commentaires

  • Bonjour m.Roy. Je sympatise avec vous pour ce que vous avez vecu dans votre jeunesse. Je croix que l on devrait apprendre au jeune des le primaire que chaque individu ou etre humain est unique et different des autre individu. Voici je n ai jamais trouve deux personnes pareil identique c.a.d. qui a ete elever pareil , pense pareil vit les meme choses en meme temps et reagit de la meme facon face a tel situation. Donc chaque individu est unique et different et seul a etre comme cela. Donc si l etre humain comprenait cela a la base se serait deja un pas. Si on apprenait aux jeunes a se decouvrir a s aimer a se devlopper face a lui meme tel qu il est et a changer ou a ameliorer ce qu il est pour devenir meilleur a etre lui meme a s accepter tel qu il est a s aimer tel qu il est sans tenir compte de ce pense les autres. La maladi du siecle ou la religion du siecle je pense je l appellerais Dieu les autres et suis je normaL . lE BESOIN D ETRE AIMER DE PLAIRE AUX AUTRES D AITRE COMME LES AUTRES N EST QUE DE LA FOUTAISE SELON MOI. NOTE CECI EST MON OPINNION PERSONNELLE. L AITRE EXISTE OUI ET LA DIFFERENCE DE LAUTRE ME FAIT VOIR QUI JE SUIS. APPRENDRE A S AIMER A ETRE BIEN DANS SA PEAU A SE REALISER TEL QUE CE QU ON EST, ETRE VRAIE EN TOUT TEMPS EST DEJA UN PAS SELON MOI VERS LE BONHEUR. PLUS ON EST HEUREUX AVEC SOI MEME ET PLUS ON N A LA POSSIBILITE DE RENDRE LES AUTRES HEUREUX. VOILA CE QUE JE CROIS QUE L ON DEVRAIS ENSEINGNER AU JEUNES AUJOURD HUI, CE QUI SELON MOI DIMINURAIT DE BEAUCOUP LE RACISME A TOUT LES NIVEAU. CECI EST MON OPPINION PERSONNEL. JESPERE QUE CA VOUS APPORTERA QUELQUE CHOSE DE POSITIF A VOTRE CHEMINEMENT DE VOTRE VIE. J AI 57 ANS HOMME GAY DU SAGUENAY. BIEN A VOUS M. SOURIRE. Publié le 13/04/2010
  • Un fif restera un fif c'est triste mais c'est comme ça. C'est pas en faisant de la propagande a tv et de la censure verbale que ça va changer de quoi. Publié le 28/03/2013