Musée Eden - Radio-Canada - mardis soirs

La série Musée Eden plaira aux amateurs de thriller

Chantal Cyr
Commentaires
Les téléspectateurs férus d'histoires mystérieuses seront bien servis avec Musée Eden, la nouvelle série qui sera présentée le mardi soir à compter du 16 mars à Radio-Canada. Les jeunes comédiennes Mariloup Wolfe et Laurence Leboeuf sont les deux figures principales de la série, un thriller qui nous plonge dans le Montréal de 1910.Les deux artistes campent deux soeurs ayant hérité d'un musée de cire axé sur le crime. Mais elles prennent possession de l'établissement de leur oncle tué, qui venait juste de déshériter une autre personne - après le meurtre - alors qu'une série de meurtres sont perpétrés dans le voisinage. L'auteur Gilles Desjardins, qui a travaillé neuf ans sur ce projet de télésérie, a indiqué qu'environ la moitié des faits racontés ont réellement existé.

Ainsi, le musée en question était localisé au sous-sol du Monument National, sur la célèbre «Main», le boulevard Saint-Laurent. Il était propriété de deux soeurs qui ont mené la barque pendant 30 ans, à une époque où les préjugés étaient nombreux. Outre les nombreux crimes sordides commis, la série aborde des sujets cachés ou tabous pour l'époque, dont l'homosexualité et la violence conjugale, et traite aussi de condition féminine.Mais le réalisateur Alain DesRochers a aussi prévu une bonne dose d'humour pour mieux faire passer cette série qui ne fait pas dans la dentelle.

Neuf épisodes ont été tournés pour les besoins de cette série dont a déjà prévu une suite. Elle a coûté 950 000 $ par épisode, un montant considéré comme «élevé» aujourd'hui. On a mis deux mois pour le tournage, qui s'est fait notamment dans le Vieux-Montréal. Les équipes ont travaillé sur 70 décors et utilisé pas moins de 400 costumes collant à cette époque turbulente de la grande ville. La corruption était alors érigée en système et l'on comptait pas moins de 200 bordels. Paul Doucet, Benoît Brière et Jean-Nicolas Verreault jouent aussi dans le thriller qui prendra la relève de Trauma dans la case de à 21h du mardi.
On retrouvera aussi Éric Bruneau dans le rôle d'un reporter vedette qui n'a pas froid aux yeux, et Guy Nadon, le vilan inspecteur Dagenais, que l'on verra davantage à compter du quatrième épisode.