Le 5 décembre 2009

Portrait de groupe au Stud

André-Constantin Passiour
Commentaires
On reconnaît Mario Boudreau à sa voix tonnante, mais surtout à son grand sourire accueillant et chaleureux. Mario Boudreau, un gars aux épaules carrées, maintenant gérant général du Stud depuis un an et demi, fait carrière dans le milieu des bars depuis plus de 20 ans. Certains l’ont connu au K.O.X., d’autres au Unity, il en avait été alors le chef de la sécurité. Puis Michel Gadoury, le propriétaire du Stud, est venu le chercher. De gérant, Mario Boudreau se voit offrir le poste de gérant général en 2008. Il peut maintenant insuffler au Stud un peu de sa personnalité… «Le fait d’être à présent le gérant général du Stud me donne la liberté, l’occasion d’y amener mes propres idées, ma «saveur», c’est un beau défi», de dire le sympathique Mario Boudreau. Passionné du milieu des clubs et des bars du Village, M. Boudreau aime ce domaine parce que «la routine ne fait pas partie de la job, parce qu’on découvre toujours quelque chose de nouveau et que ce n’est jamais monotone. Si je suis dans le milieu depuis 20 ans, c’est parce que j’ai réussi à me démarquer», dit-il.

Pendant ces deux décennies, le domaine a changé. Auparavant, les gais sortaient dans les bars pour cruiser d’abord, ensuite pour s’amuser. Aujourd’hui, l’Internet fait en sorte que les gais cruisent sur la toile et «vont dans les bars pour s’amuser, donc il faut s’adapter à cette nouvelle réalité», note-t-il. Le secret, c’est aussi d’être à l’écoute de la clientèle, de ses suggestions…

Désormais, lorsqu’on entre au Stud, on y aperçoit 16 écrans parce que la clientèle, elle aussi, se transforme. En plus des clients réguliers, il y a celle qui allait au Unity avant et qui, quelques années plus tard, penche plus vers ce type de bar. «Les écrans vont aider cette nouvelle génération axée sur le visuel et la technologie à s’adapter au Stud, poursuit-il.

On y présentera , entre autres, du sport, du hockey et les Olympiques d’hiver 2010, et ce, lors des 5 à 9, du jeudi au samedi, en plus d’avoir un VJ sur place.» L’équipe, très importante pour M. Boudreau, a aussi été rajeunie afin d’y «apporter du sang neuf pour les 14 prochaines années peut-être».

Le 5 décembre prochain, le Stud célébrera donc son 14e anniversaire lors d'un party destiné surtout à remercier la clientèle par des spéciaux et des surprises, le tout dans une ambiance originale et festive, bien sûr.

Bar Stud, 1812, rue Sainte-Catherine Est. 514-598-8243. www.studbar.com