Les 25 ans de l'actuel

Des années de lutte et de reconnaissance

André-Constantin Passiour
Commentaires

En 1984, le Dr Réjean Thomas cofondait, avec les Drs Michel Marchand, Sylvie Ratel et Alain Campbell, la clinique L’Annexe. C’était une des premières cliniques au Canada à offrir des services à la communauté gaie. Depuis, l’Annexe est devenue la Clinique médicale de l’Actuel qui reçoit annuellement 50 000 visites. Aujourd’hui, cette clinique est reconnue mondialement pour sa recherche et ses soins auprès de plus de 2 300 personnes séropositives. Les gens s’y sentent acceptés, entourés et compris, sans discrimination ni rejet.

«À l’époque, on nous disait qu’une clinique spécialisée en MTS (maladies transmises sexuellement) ne fonctionnerait pas. Mais dès la première journée, on n’avait même pas encore reçu nos chaises, que notre salle d’attente était pleine, les gens attendaient debout. C’est là qu’on a vu que le besoin était bien réel. À ce moment-là, il n’y avait aucun service pour la communauté gaie, c’est pourquoi on s’était installé au coin d’Amherst et Sainte-Catherine, on était à côté du Village gai, qui était naissant, et aussi près de l’UQAM et de la clientèle étudian-te», d’expliquer le Dr Thomas.

Il n’y avait aucun service médical spécifique aux gais dans l’Est de Montréal. Certains gais, lorsqu’ils disaient aux médecins qu’ils étaient homosexuels, « se faisaient recevoir avec la Bible. C’était très difficile d’obtenir de l’aide d’un médecin et se faire comprendre lorsqu’on était gai à ce moment-là», de souligner le Dr Thomas. Dès le début, la clientèle gaie se mélange à la clientèle hétérosexuelle, féminine surtout tout aussi stigmatisée d’ailleurs lorsqu’il s’agissait de MTS. Il y donc eu, dès le départ, un heureux équilibre entre les deux clientèles.

Puis, en 1987, le groupe se sépare. Réjean Thomas et Michel Marchand (décédé depuis plusieurs années maintenant) fondent la Clinique médicale l’Actuel, alors que les Sylvie Ratel et Alain Campbell partent de leur côté pour créer la clinique L’Alternative (aujourd’hui spécialisée en avortements et ITS).

L’Actuel s’installe sur la rue Berri jusqu’en 1993, avant de déménager définitivement ses pénates à l’adresse actuelle, au coin d’Amherst et de De Maisonneuve. C’est justement durant cette période que le sida fait son apparition et se propage au Québec et à Montréal. Par la force des choses, on deviendra une clinique où l’on traite les patients sidéens. On se rappellera que la cinéaste Tahani Rached rendra hommage au docteur Thomas ainsi qu'aux autres fondateurs de l'Actuel en réalisant le film Médecins de cœur, en 1993.

«De 1990 à 1996, le sida était la première cause de mortalité chez les hommes au centre-ville, de poursuivre le Dr Thomas. Il n’y avait pas encore de trithérapie, et beaucoup de gens mourraient malheureusement. Il fallait se battre avec le système hospitalier pour trouver des chambres pour que les gens puissent mourir dans la dignité, sans homophobie. Il a fallu se battre pour que les gens obtiennent des services, il a fallu lutter contre les préjugés, éduquer les médecins, sur le sida. On s’est donc spécialisé pour prendre soin de nos patients et, en même temps, on est devenu un centre important de référence pour les médias.»

L’Actuel comprend aujourd’hui un personnel d’une trentaine de personnes appuyant une équipe de médecins et d’infirmières qui travaillent constamment à améliorer le sort des séropositifs et des gens vivant avec des ITS, participant sans cesse à des études internationales et essayant d’améliorer les services aux patients. «Nous effectuons entre 600 et 800 dépistages à chaque mois et, malheureusement, il y a entre 15 et 20 personnes qui apprennent qu’ils ont contracté le virus. C’est encore beaucoup trop. C’est pourquoi, même si ce n’est pas notre mandat, nous faisons des campagnes de sensibilisation et d’information sur le VIH/sida et les ITS (infections transmises par le sexe) et contre les préjugés dans les médias gais et le quartier, c’est notre façon de démontrer notre solidarité envers la communauté qui nous appuyé dès les débuts», note ce médecin reconnu mondialement pour son engagement et son dévouement.

Clinique médicale l’Actuel, 1001, boul. de Maisonneuve Est, bur.1130. T. 514-524-1001 ou 524-3642 ou www.lactuel.ca