Un artiste polyvalent et talentueux

Bernard Rochon

Marc Antonios
Commentaires
Certains d’entre vous ont vu cet artiste photographe à l’œuvre lors du dernier Fétich’Art, au Bar Aigle Noir de Montréal. Le 25 avril dernier, il mettait en scène alors Mario Beauchesne, un de ses modèles. Il y a quelques années, Bernard Rochon nous avait également émerveillés avec de très beaux clichés de notre tout premier Zip Man (en 2006), soit Marc-André Croteau. Le portfolio de Marc-André a ensuite été présenté par Rochon, c’était dans notre numéro de février 2007. Depuis ce temps-là, bien de l’eau a coulé sous le pont pour Bernard Rochon. Nous vous présentons donc ici quelques-unes des photos de sa collection de modèles peints, de véritables œuvres d’art vivantes.

Styliste pour la télévision et la mode, coiffeur, psychothérapeute, peintre et photographe, cela décrit assez bien l’ensemble de sa personnalité. Bernard Rochon est multidisciplinaire. Depuis plus de 30 ans qu’il est styliste coiffeur et il peint aussi depuis son adolescence.
 
En tant que styliste, il montait la scène, travaillait les décors, choisissait les éclairages, s’occupait des modèles, etc. Si bien que les photographes n’avaient besoin que «d’appuyer sur le bouton et prendre les photos, alors on m’a dit que je devrais faire de la photo puisque je faisais déjà tout», dit en rigolant cet homme passionné et expressif. Donc, il y a presque six ans maintenant, qu’il a appris la photo. Avec ce médium, il valorise ainsi la beauté de l’être humain dans toute sa sensualité. Il travaille avec force les éclairages dramatiques et aime utiliser des éléments parfois simples, parfois hors de l’ordinaire. Il excelle également en transformations complètes des individus et fige le moment par une photo.
 
Les éclairages sont léchés, ils illuminent parfaitement les parties de corps des modèles nus qui expriment la beauté et l’esthétisme par des poses sensuelles parfois suggestives, mais surtout artistiques et non érotiques même si ces hommes sont craquants. Ses mannequins, parfois minces, parfois bien baraqués et musclés,  deviennent les canevas sur lesquels il peint directement des jeux de couleurs et fixe par la photographie cette œuvre.
 

Rochon joue ainsi avec les couleurs, généralement vives (rouge, orange, jaune, vert, etc.), la peinture coule le long des courbes du corps en les rehaussant. Il y a aussi l’eau qui ruisselle sur les torses, les muscles, les cuisses, etc. et qui ajoute une touche toute spéciale. «Cela fait trois ans que je fais ce type de photographie. C’est en fait, une sorte de peinture. Je peins depuis que je suis jeune. Donc j’ai songé à peindre un personnage comme s’il sortait d’une toile. Selon les personnes, les corps, les mouvements, l’inspiration me vient et je travaille alors avec ces lignes du corps pour exprimer la virilité de ces hommes aussi bien que l’esthétisme», indique Bernard Rochon qui a installé son salon de coiffure sur la rue Notre-Dame Ouest il y a maintenant cinq ans.
 
Voici donc quelques très belles photos, quelques échantillons en fin de compte,  des magnifiques peintures vivantes de Bernard Rochon. Un plaisir pour les yeux…