Discrimination - Voisinage

Le couple Thibault-Wouters remporte une autre victoire importante contre l’homophobie

Karl Mayer
Commentaires
Le couple gai de Pointe-Claire vient de remporter une deuxième victoire légale importante dans sa lutte contre l’homophobie et pour le droit de vivre en pleine égalité et dignité dans son quartier, en obtenant une décision favorable de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse du Québec qui recommande qu’on lui verse des dommages de 20 000$. En avril 2004, Roger Thibault et Theo Wouters, bien connus pour leurs luttes pour les droits des gais et pour avoir été le premier couple d’union civile au Québec, ont été l’objet de menaces à la violence et d’insultes homophobes de la part d’un voisin, Gordon Lusk. Les accusant d’avoir maltraité son fils lorsque celui-ci jouait au hockey en pleine rue dans leur quartier, ce voisin est venu frapper violemment à la porte principale de la maison du couple, menaçant les hommes de voies de fait et de meurtre en lançant des insultes («fucking fags») à leur égard.

Le couple a dénoncé M. Lusk auprès de la police pour crime haineux et des accusations crimi-nelles ont été ensuite portées contre ce dernier. En 2006, la Cour municipale de Montréal impo-sa une sentence de signer un «810» (ordonnance de garder la paix pour un an) et de verser, en don à la Fondation Farha, une somme de 500$.

En même temps, avec l’aide du CRARR, le couple Thibault et Wouters a déposé une plainte à la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse, alléguant violation de leurs droits à l’égalité, à la dignité et à la sécurité physique.

Le 8 mai dernier, la Commission leur donne raison et ordonne à M. Lusk de payer au couple 14000$ en dommages moraux et 6000$ en dommages punitifs avant le 5 juin prochain, à défaut de quoi la Commission portera l’affaire devant le Tribunal des droits de la personne.«Nous sommes très contents que la justice québécoise se prononce haut et fort contre la violence homophobe, dit M. Thibault. Le droit de vivre n’importe où en paix, dans la dignité et en pleine égalité est fondamental aux gais et aux lesbiennes du Québec, et nous sommes fiers d’avoir pris les moyens nécessaires pour défendre ce droit, pas seulement pour nous, mais pour tous les membres de notre communauté », a-t-il ajouté.

«Il faut absolument que les victimes de cri-mes haineux, qu’ils soient basés sur l’orientation sexuelle ou sur d’autres motifs, se lèvent et fassent respecter leurs droits», affirme M. Wouters. «Au lendemain de la Journée internationale de l’homophobie, nous disons à tous les gais et à toutes les lesbiennes du Québec : Sortez de l’ombre, et ne laissez personne violer vos droits sans en payer un prix», de dire M. Wouters.

En mai 2008, le Tribunal des droits de la personne a obligé un jeune du quartier à payer 15000$ au couple pour harcèlement homophobe.

Cette deuxième victoire est encourageante pour MM. Thibault et Wouters : ils ont encore une troisième cause devant le Tribunal des droits de la personne contre un autre voisin qui les a menacés et harcelés en 1997. Dans cette troisième affaire, la Commission recommande 6000$ en dommages moraux et punitifs.

Selon le directeur général du CRARR, M. Fo Niemi, le Tribunal des droits de la personne démontre de plus en plus une attitude sévère à l’endroit des auteurs des actes homophobes et d’intolérance violents, lançant ainsi un message ferme à la société, à savoir que la violence haineuse n’a pas de place au Québec.

 
Voir les archives

Anciens commentaires

  • Bien heureux pour les bons résultats de leurs causes, nous sommes en couple gai et vivons en région éloigné du Québec, pas toujours évident la vie de couple gai en région, nous essayons de respecter autrui, dans notre vie quotidienne pour qu'en retour on nous respecte aussi! Bravo a ce couple gai! pour leurs démarches et pour les résultats obtenues! Publié le 15/07/2009
Voir les archives

Anciens commentaires

  • Bien heureux pour les bons résultats de leurs causes, nous sommes en couple gai et vivons en région éloigné du Québec, pas toujours évident la vie de couple gai en région, nous essayons de respecter autrui, dans notre vie quotidienne pour qu'en retour on nous respecte aussi! Bravo a ce couple gai! pour leurs démarches et pour les résultats obtenues! Publié le 15/07/2009