Le Bas-Saint-Laurent

Réserve mondiale de bon temps

Michel Joanny-Furtin
Commentaires
De Kamouraska à Rivière-du-Loup, de Témiscouta à Trois-Pistoles, de la Mitis à Rimouski, la région du Bas-Saint-Laurent ne manque ni d’attraits ni de variété. C’est ici que vous pourrez admirer les plus beaux couchers de soleil de la province. «Des rives du Saint-Laurent, le littoral s’étage en terrasses et en coteaux jusqu’au domaine de la forêt, des rivières et des lacs sinueux», décrit le poète. «Quand le soleil cou-chant fait scintiller le fleuve jusqu’aux battures et que le traversier contourne la silhouette sombre des îles, le Bas-Saint-Laurent révèle son visage le plus émouvant!» Trois traversiers permettent aux habitants et aux visiteurs de la région de se rendre sur la rive nord du fleuve à partir de certaines villes. Les Amérindiens et les pêcheurs basques, puis les Européens s’établirent dans la région de façon permanente au cours du 17e siècle. Ce n’est qu’au 18e siècle que la région devint une destination à la mode pour les vacances estivales des habitants du Québec. Pourvoiries, réserves fauniques, pisciculture, randonnée, sports, vélo, excursions aquatiques, jardins, nature, forêts, plages, parcs, musées, galeries, théâtres d’été, etc., sans oublier les produits du terroir. Pour s’y ennuyer, il faut vraiment le faire exprès ! Le Bas-Saint-Laurent propose plusieurs circuits et itinéraires qui, tout en révélant une région et son histoire, permettront au visiteur de n’en pas manquer les meilleurs attraits : La route des navigateurs, celle des frontières qui tient son nom de sa contiguïté avec le Québec, le Nouveau-Brunswick et le Maine; la route des phares ou encore celle des hauts plateaux, sinon le Grand parcours : « Oubliez le fleuve et plongez plein sud vers les collines et les plateaux ondulés des monts Notre-Dame. Vous vivrez autant d’aventures que de découvertes en traversant la fantastique région du Témiscouata », annonce le site web de Tourisme Bas-Saint Laurent. Dans l’arrière-pays, les cyclistes apprécieront le Parc linéaire Petit Témis (130 km), qui emprunte le tracé de la voie ferrée construite au 19e siècle entre Rivière-du-Loup et Edmundston. Cette piste longe le magnifique lac Témiscouata et rejoint à Dégelis le Sentier national, conçu pour la randonnée pédestre et qui conduit à Trois-Pistoles. «Nous préparons un circuit patrimonial des lieux historiques du Bas-Saint-Laurent», précise Julie Lamontagne, responsable des communications de Tourisme Bas-Saint-Laurent. «Dans ce sens, nous célébrons cette année les 200 ans du phare de l'Île Verte. Enfin, sur le site historique maritime de la Pointe-au-Père, les plus aventureux pourront découvrir la vie à bord du sous-marin l'Onondaga, et même y passer la nuit!» De nombreuses excursions et croisières vous emmènent à la découverte des îles qui ponctuent la côte et à la rencontre des baleines dans le parc marin du Saguenay-Saint-Laurent. Sinon, pour simplement relaxer, le Bas-Saint-Laurent dispose de nombreux centres de santé et spas ou simplement d’auberges de charme pour reposer le corps, l’âme et l’esprit.

Tourisme Bas-Saint-Laurent 148, rue Fraser (2e étage), à Rivière-du-Loup. T. 418 867-1272, ou 1 800 563-5268 (sans frais)