Copenhague

La capitale de la petite sirène

Yves Lafontaine
Commentaires
En préparation des 2es Outgames Mondiaux, qui auront lieu à Copenhague, du 25 juillet au 2 août prochains, Fugues vous fait découvrir cette ville du nord de l’Europe encore peu connue des Québécois. La capitale danoise est une ville de taille humaine aux charmes et à la richesse historique méconnus. Le Danemark est un pays essentiellement formé d'îles réparties entre la Mer du Nord et la Baltique (406 îles exactement). Avec 1,7 million d'habitants sur les 5,3 que compte le pays, Copenhague est donc le cœur du Danemark, en perpétuelle évolution. Après la mise en place d'un métro, la ville s'est ouverte avec le Øresund Bridge : un pont suspendu, une île artificielle et un tunnel d'une longueur de 16 km reliant Copenhague à Malmö, en Suède.
À votre arrivée à l'aéroport de Kastrup, le plus simple est de prendre le S-train (équivalent danois de notre train de banlieue) pour atteindre le centre-ville. En sortant de la gare, vous vous trouverez proche de l'office de tourisme et à quelques pas de la Strøget: la principale rue piétonne de Copenhagues, bordée de maisons du XVIIIe. Lors de votre visite de Copenhague (København, en danois), que vous y alliez en tant qu’athlète, supporteur ou simple visiteur, voici ce qu'il ne faut pas manquer...
Nyhavn, le quartier le plus pittoresque de la ville. C'était au XVIIe siècle un bassin qui permettait l'accès des navires à la Place Royale. Aujourd'hui, l'élégance des voiliers et des maisons colorées de Nyhavn cachent un passé de quartier peu fréquentable et abritent une multitude de boutiques et de cafés.
La Petite Sirène, den Lille Havfrue pour les Danois, est bien sûr le symbole internationalement connu de Copenhague. Située à l'entrée du port, cette petite statue de bronze fut érigée en l'honneur de l'écrivain danois Hans Christian Andersen, célèbre pour ses contes pour enfants. Offerte à la ville en 1913 par le fils du fondateur des brasseries Carlsberg, la sirène sur son rocher fut volée plusieurs fois et toujours retrouvée.
Parmi les nombreux musées de Copenhague, le Ny Carlsberg Glyptotek est réputé autant pour ses collections d'impressionnistes (Toulouse-Lautrec, Cézanne, Bonnard, Manet) que pour son jardin d'hiver et son salon de thé. Les amateurs de Gauguin se réjouiront à la vue de nombreux tableaux de l'artiste peints à Tahiti.
Si votre cœur bat plus pour l’art moderner, le Louisiana Museum for Moderne Kunst doit faire partie de votre itinéraire. Il s’agit de l’un des plus beaux musées d'art moderne du monde! Une collection permanente de premier ordre, plus des expos temporaires mémorables; le tout dans un site magni-fique, donnant sur la mer, à quelques km au nord de Copen-hague (environ 40 minutes par le train depuis Norreport Station).
Offert en 2004 par Mærsk McKinnon, l’homme d'affaires le plus riche du pays, le Nouvel Opera, sur la presqu'île de Holmen, a été construit par l'architecte danois Jørn Utzon (qui a aussi signé celui de Sydney). En face de l'opéra, séparés par la mer, se trouvent la place et le palais Amalienborg. Il est composé de quatre bâtiments du XVIIIe siècle, devenus la demeure de la famille royale. Au musée du même nom, vous pourrez découvrir l'histoire de la famille royale danoise ainsi que les joyaux de la Couronne.
La bibliothèque de Copenhague est un bâtiment étonnant : c'est un cube, représentatif de l'architecture danoise, en granit noir brillant que les Copenhagois surnomment den Sorte Diamant, qu’on peut traduire par «le diamant noir». La bibliothèque est en réalité une annexe de la bibliothèque royale ; elle conserve les originaux des manuscrits écrits par les plus grands auteurs danois : H. C. Andersen, Søren Kierkegaard, Karen Blixen, Niels Bohr, Jens Christian Skou...
Le parc de Tivoli est le plus vieux parc d'attraction du monde. Il ouvre d’avril à septembre et, pour Noël, de la fin de novembre à la fin décembre.
Concernant le magasinage, sachez que le Danemark est un pays où le luxe se paye cher, avec une taxe sur la valeur ajoutée de 25%. Pour déjeuner, n'hésitez pas à tester la rødepølser, la saucisse rouge grillée, que vous pouvez trouver à tous les coins de rue, mais peut-être pas tous les matins... surtout si vous espérez battre votre record personnel lors des compétitions.

Les Outgames à Copenhague
Du vrai sport, de la vraie culture et surtout du vrai fun. Vous trouverez tout cela lors des World Outgames, comme ce fut le cas à Montréal, en 2006. Des sportifs de tous niveaux prendront part à des compétitions dans 38 disciplines sportives – depuis l’aérobie jusqu’à la lutte. Toute une série d’événements culturels variés, notamment des spectacles, des expositions et des fêtes, sera également proposée pour vous inspirer, vous provoquer et vous faire danser comme des fous. Comme ce fut le cas à Montréal, les célébrations du Gay pride (photo ci-contre) se tiendront aux mêmes dates que les Outgames. Le défilé comme tel aura lieu le samedi 1er août. Les World Outgames 2009 seront aussi le cadre d’une conférence sur les droits de l’Homme (du 27 au 29 juillet) , consacrée aux thèmes et aux préoccupations liés à la communauté des Lesbiennes, Gays, Bisexuels et Transgenres (LGBT) et à tous ceux pour qui l’amour de la liberté et la liberté d’aimer sont des évidences.
Yves Lafontaine

www.copenhagen2009.org www.visitcopenhagen.com www.copenhagen-gay-life.dk