Les Lofts sur Saint-Urbain

Un loft, un vrai!

Michel Joanny-Furtin
Commentaires
Véritable délice pour les sens, envoûtant par son allure moderne, sa salle de bains zen et son ample fenestration, les Lofts sur St-Urbain vous ouvrent les yeux et l’esprit sur un concept d'habitation innovateur et inspirant qui se veut intrigant, charmeur et ne laisse personne indifférent. C’est à peu près en ces mots que les promoteurs de ce projet vantent les mérites du premier développement résidentiel de la Compagnie JMS, dont le portefeuille immobilier cumule une solide et longue expérience en développements industriels et commer-ciaux. Habitués aux grands espaces, les promoteurs en auront gardé la saveur dans leur premier projet résidentiel. Sis entre Mozart et Jean-Talon, les Lofts sur Saint-Urbain proposent 38 unités de logements entre 695 pc2 et 1220 pc2, et dont les prix oscillent entre 176 000 $ et 380 000 $. La livraison est prévue pour janvier 2009. Le bâtiment est une ancienne usine textile au cœur de la Petite Italie convertie en condominiums. L’appellation loft est donc bien réelle, puisque «aucune pièce n’est fermée» détaille Mathieu Lachapelle, porte-parole du projet. «Conçus par Gabrielle Legler du cabinet U.N. Architecture, ces condos permettent aux acheteurs de fermer certains espaces selon les condos. Les logements du 3e étage offrent une mezzanine et une terrasse privée. Les premier et deuxième étages bénéficient d’une terrasse commune sur le toit de l’immeuble.» Plusieurs choix se présentent à l’acheteur : les couleurs des planchers en bois franc, le style et les couleurs des meubles (en bois, pas en mélamine) de la cuisine avec son comptoir en granit, les couleurs de la céramique de la salle de bains. «La douche et le bain sont séparés, et nous avons ciblé un standard très haut de gamme pour les finitions de la salle de bains», explique Mathieu Lachapelle. Ce projet propose un certain nombre d’atouts assez rares en immobilier, comme l’air conditionné inclus, les luminaires encastrés, le mobilier de cuisine en bois et le comptoir en granit. Sans compter les éléments complémentaires : un foyer à l’éthanol dans les condos du 3e étage, un «locker» pour chaque unité, un espace sécurisé pour les vélos et un stationnement intérieur sur option (+ 25 000 $ hors taxes). Grâce à une grande fenestration, la vue s’oriente vers le mont Royal et l’Université de Montréal d’un côté, et vers les toits et les églises du plateau de l’autre. «Mis en vente depuis février de cette année, ce projet très à la mode a déjà trouvé ses propriétaires, des célibataires ou des couples de jeunes professionnels, dont certains travaillent sur place comme un instructeur de yoga ou un photographe.»

Les lofts sur Saint-Urbain, 7130, rue Saint-Urbain (entre Jean-Talon et Mozart). T. 514.278.7464