Quand estival rime avec festival et culture

Juste Pour rire / Just For Laughs

Michel Joanny-Furtin
Commentaires
Entre les grands festivals et les plus modes­tes, les grands concerts et ceux plus intimistes, les méga expos ( Yves Saint Laurent à Montréal et Le Louvre à Qué­bec ) et les expos d’art sur la rue, le choix sera immense une fois de plus cet été dans la Métropole et dans la Vieille Capitale. Du jazz au cinéma et de l'humour aux feux d'artifice, sans oublier le folklore et les arts plastiques, les Québécois ne manquent pas d'occasions de prendre un bain de culture. Une fois de plus, ce sera par la parole, la mu­sique ou l'art que nous aurons l’esprit à la fête. Les spectacles extérieurs et le volet cinéma Comédia étant dévoilés après l’impression de Fugues, visitez www.hahaha.com ou appelez Info-rire 514 750-HAHA (4242) pour connaître tous les détails.
Le premier gag du Festival Juste pour Rire, ce sont ses dates. Officiellement ouvert du 27 juin au 20 juillet, les premiers spectacles lèvent le rideau souvent avant ces dates et font relâche après main­tes supplémentaires. Juste pour rire, c’est aussi de nombreux spectacles tout au long de l’année, mais qui s’en plaindrait. Bref survol de nos coups de cœur… Maboul, un drôle de cabaret visuel, mis en scène par Stéphane Crête. Si vous avez aimé La Clique, vous aimerez ces équilibristes, jongleurs, contortionnistes, et bien d’autres, à la salle André-Mathieu de Laval. La Comédie-Fran-çaise, la plus ancienne troupe de l’histoire du théâtre, présentera Le Malade imaginaire de Molière au TNM. Jean-Pierre Marielle proposera une lecture colorée de la célèbre Correspondance de Groucho Marx au Théâtre Jean-Duceppe. L’Emmerdeur de Francis Veber confrontera Laurent Paquin et James
Hyndman au Monument National. Dans le genre musical, n’omettons pas le Sweet Charity de Denise Filiatrault (Salle P. Mercure). Pour les délires, pensez galas avec Marc Labrèche ou Florence Foresti au Théatre Saint-Denis. Dans la série «beaux gosses», il y a bien sûr Stéphane Rous-seau, Rachid Badouri, mais aussi Anthony Kavanagh, qui présentera son spectacle à la Salle Wil- frid-Pelletier. Amis de la poésie? Laissez-vous emporter dans la tempête de neige du Slava’s Snowshow à la Place-des-Arts. Dans les révélations, suivez les Poubelles Boys d’abord, trois fanatiques du bac vert qui, dans un spectacle écologique baptisé «Nouveau Recyclage», usent de façon insolite des objets du quotidien. Suivez aussi François-Xavier Demaison, ex-golden boy reconverti en humoriste après avoir vu de son bureau l’effondre­ment du World Trade Center. C’est lui qui jouera Coluche au cinéma prochainement. Du côté anglo, c’est moins queer que d’habitude (le spectacle Queer Comics n’ayant pas lieu cette année). Ami, l’amateur de diva en vous sera ravi d’apprendre que Joan Rivers, la présentatrice-humoriste américaine, sera l’hôte d’un des galas anglophones. Hilarante, la dame sait autant rire des autres que d’elle-même. Pas de doute, cette édition ne sera pas triste…