Jusqu’au 20 avril - Montréal - Exposition

Yannick Pouliot

Commentaires
Après avoir expérimenté divers médiums dont la photographie, la vidéo et le son, Yannick Pouliot s’est fait connaître par des œuvres spectaculaires pleines de sensibilité et de poésie, intégrant éléments décoratifs, mobilier et architecture détournés de leur fonction d’origine. L’exposition au MACM présente une suite de dix sérigraphies ; un ensemble de trois sculptures : Empire : possessif, Eastlake : intransigeant et Régence monomaniaque de 2007 ; et une installation architecturale majeure Louis XVI : indifférent de 2008. Dans ces œuvres, Pouliot poursuit sa réflexion sur les univers domestiques anthropomorphiques à l’aide de mobilier www.macm.orginspiré de styles des XVIIIe et XIXe siècles. Comme l’explique le commissaire Mark Lanctôt : « L’isolement (ou l’aliénation) de la contemporanéité trouve écho dans des lieux désarticulés et étourdissants et dans un mobilier replié sur lui-même, excluant toute possibilité d’usage normal, atteint d’excroissances, d’enfilades forcées, d’élévations et de désarticulations..» Pouliot nous convie à porter un regard sur notre société et sa décadence, non sans nous faire vivre une expérience visuelle, émotive et kinesthésique envoûtante.

Musée d’art contemporain de Montréal, 185, rue Sainte-Catherine Ouest (angle Jeanne-Mance), Montréal