tant qu’il y aura des hommes...

L’érotisme de Jiraiya

Logan Cartier
Commentaires
Difficile de ne pas craquer devant les pin up de Jiraiya. Et comment ne pas fondre au contact de ces brutes aimables et paisibles? C’est bien là le paradoxe génial des œuvres de ce dessinateur! Ses modèles pourraient facilement vous casser en deux, et pourtant, en les voyant, on est persuadé qu’ils ne savent ouvrir leurs bras musculeux que pour nous faire une caresse (et plus, si affinité). Où que l’on regarde, nos yeux nous ramènent sur cet assemblage harmonieux de muscles ronds et de peau cuivrée. Ils sont guitariste, judoka, garagiste, homme à tout faire...?Et se payent le luxe de nous exciter sans même baisser le slip. Maintenant, observez le visage du modèle. Regardez-le dans les yeux et osez me dire que vous ne l’avez pas perçue... cette impression indescriptible. Comme si le dessin allait prendre vie d’une seconde à l’autre, faire un geste vers vous, vous sourire et finalement vous parler. Il en faut, du talent, pour faire vibrer un dessin au point de lui conférer une vie propre!

The Art de Jiraiya. Éditions H&O, 2007, 48 p.