Le GDM en version espagnole

Un accommodement bien raisonnable

Logan Cartier
Commentaires
Bonne nouvelle ! Depuis quelques mois, le groupe de discussion pour gais GDM « version classique » s'est enrichi d'un petit frère : le GDM hispanophone. Un accommodement bien raisonnable pour permettre aux gais latinos de se rencontrer et d'échanger dans leur langue maternelle. ¡ Viva el GDM ! L’idée de créer une version espagnole du GDM vient d’Héctor Fabio Duque Gómez, Colombien d’origine, et de Guy Bertrand, premier conseiller linguistique à Radio-Canada. « C’est pendant les Outgames qu’on a eu cette idée, précise Héctor. J’étais à Montréal depuis un an et je suis tombé en amour avec le GDM. Guy en faisait déjà partie. » Le GDM (Groupe de Discussion au Masculin), qui existe depuis 1979, s’est ainsi enrichi d’un petit frère latino. Tous les vendredis, dès 19h30 à l’UQAM, les gais hispanophones se rencontrent comme leurs pairs francophones afin d’échanger sur des sujets aussi différents que la drague, la solitude ou encore sur le vieillissement chez les gais. « En espagnol, ce sont les mêmes sujets, mais on les adapte afin de tenir compte des différences culturelles », ajoute Héctor. Deux locaux, deux solitudes? « Non, dans le groupe hispanophone, on retrouve aussi des francophones qui ont appris l’espa­gnol et qui veulent pratiquer cette langue. » Ils étaient six membres en septembre dernier; aujourd’hui, ils sont plus de 40. Des gais venant du Mexique, du Costa Rica, du Venezuela, du Pérou, d’Argentine, etc. Beaucoup d’entre eux sont de nouveaux arrivants et ne parlent qu’espagnol. Comme Héctor, ils ont choisi l’exil afin de pouvoir vivre leur homosexualité. « J’ai quitté la Colombie à cause de mon orientation sexuelle », raconte ce fils de cultivateur de café. Après des études en architecture à Bogotá, Héctor a pratiqué ce métier pendant 15 ans dans la capitale colombienne avant de se réfugier au Québec pour pouvoir vivre pleinement sa vie gaie. « Quand on arrive ici, on repart à zéro, j’en sais quelque chose, affirme Héctor. Avec le GDM version espagnole, je veux aider ces nouveaux arrivants qui parlent ma langue. Le GDM, c’est plus qu’une association, c’est une famille. »

Les rencontres du GDM : tous les vendredis dès 19h30 à l’UQAM, pavillon Hubert-Aquin, local A-1870 (le pavillon Hubert-Aquin est situé au 400, rue Sainte-Catherine Est, métro Berri-UQAM) Sur Internet : http://algi.qc.ca/asso/gdm

Héctor Fabio Duque Gómez anime aussi l’émission de radio El armario abierto (Le placard ouvert) tous les lundis, à 22h30, sur les ondes de Radio Centre-Ville CINQFM 102,3 ou sur Internet www.radiocentreville.com