Du jeudi 22 mars au samedi 24 mars, dès 21 h

L’Art du Nu

Yves Lafontaine
Commentaires
Une excellente série documentaire sur le nu, qui aborde les questions de ce que c’est qu’être modèle et de la collaboration entre le modèle et l’artiste, sera diffusée sur ARTV. En trois parties, cette série de Renée Claude Riendeau et Bernar Hébert, jette un regard sur la particularité gaie en consacrant tout un épisode à l’art homoérotique. On s’y intéresse, entre autres, au rapport entre le modèle gai et l’artiste homosexuel, qui est souvent très différent de rapport qui existe traditionnellement chez les hétéros. Parmi les personnes interviewées, le galériste Charles Leslie, de la fondation gaie Leslie-Lohman à New York, qui a d’ailleurs souvent prêté son corps à plusieurs artistes gais, aborde les questionnements et les enjeux parfois politiques que suscite le nu. Plusieurs modèles et artistes — dont le photographe montréalais Evergone et le peintre Yvon Goulet — témoignent aussi, dans ce documentaire, de leurs expériences et de leur approche face au nu réalisé par des artistes gais et destiné à un public homosexuel, qu’il soit masculin ou féminin. Ces modèles mettent en parallèle les préjugés qui entourent cette forme d’art et la réelle recherche d’une vision du corps, porteuse d’une conception du désir pour une personne du même sexe. La série sera diffusée en trois parties, du jeudi 22 mars au samedi 24 mars. L’homoérotisme gai est le thème de la seconde partie, diffusée dès 21 h, le vendredi 23 mars. Cette portion du documentaire sera suivie de la présentation du film Beefcake de Thom Fitzgerald, qui s’inspire de la vie du photographe Bob Mizer, fondateur de l'Athletic Model Guild et amateur de beaux gars vigoureux. On plonge au cœur de la vie du photographe à travers le récit (fictif) d'un beau jeune homme qui quitte sa Nouvelle-Écosse natale pour devenir modèle de Mizer à Los Angeles dans les années 1950. Le jeune homme raconte l'ascension puis la déchéance du maître, accusé d'entretenir un réseau de prostitution et traîné devant des tribunaux de moins en moins complaisants. Par ce film qui vogue entre fiction et documentaire, Thom Fitzgerald rend hommage à une époque révolue mais néanmoins importante dans l’histoire du développement d’une identité gaie...

SUR ARTV, Du jeudi 22 mars au samedi 24 mars, dès 21 h