Du 18 au 28 octobre 2006

35 ans de nouveau cinéma

Commentaires
Doyen des festivals internationaux de cinéma au Canada, le FNC célébrera ses 35 ans du 18 au 28 octobre prochain. Fidèle à son mandat de qualité et à son esprit novateur, le FNC réunira les meilleurs films produits dans l’année. Ainsi, la Palme d’Or du Festival de Cannes 2006, Le Vent se lève (The Wind that shakes the Barley) de Ken Loach (Land and Freedom, Sweet Sixteen), sera présentée au Festival. Le film nous plonge dans l’Irlande des années 20. Des paysans s'unissent pour former une armée de volontaires contre les redoutables Black and Tans, troupes anglaises envoyées par bateaux entiers pour mater les velléités d'indépendance du peuple irlandais. On attend le réalisateur britannique en sol montréalais pour l’occasion. Autre primé à Cannes 2006, Pedro Almodovar, récipiendaire du Prix du scénario, bénéficiera lui aussi d’une présentation spéciale avec Volver. Le film suit trois générations de femmes survivant au vent d'est, au feu, à la folie, à la superstition et même à la mort grâce à leur bonté, à des mensonges et à une vitalité sans limites. Le film met en vedette les actrices Penélope Cruz, Carmen Maura, Lola Dueñas, Chus Lampreave, Yohana Cobo et Blanca Portillo, lesquelles recevaient un Prix d’interprétation féminine collectif à Cannes en mai dernier. Congorama, de Philippe Falardeau, fera l’ouverture de cette édition anniversaire. Ce film raconte l’histoire de Michel, un inventeur belge, qui apprend à 41 ans qu’il est né clandestinement dans une grange au Québec, à Sainte-Cécile. À l’été de l’an 2000, Michel se rend à Sainte-Cécile. Là-bas, il croise un homme au volant d’une voiture électrique hybride anachronique. Sur la route qui les ramène à Montréal, un accident changera leur vie ainsi que l’avenir de l’industrie automobile. Bienvenue dans le Congorama. The Boss of it All, le dernier film du cinéaste danois ouvertement gai, Lars von Trier, réputé pour la gravité des sujets de ses films, sera également présenté en première nord américaine. Le film suit le parcours d'un propriétaire d'entreprise d'informatique qui décide de vendre son entreprise. Le problème, c'est que lors de la création de celle-ci, il avait inventé de toutes pièces un président, se retranchant derrière ce personnage fictif au moment de prendre des décisions impopulaires. Or, les potentiels acheteurs veulent négocier avec ce président... Le président fait alors appel à un acteur raté pour jouer ce rôle. En collaboration avec l’ONF et la Cinémathèque québécoise, le FNC présentera en première mondiale de Norman McLaren, l’intégrale, du 20 au 26 octobre prochain. À l’occasion du 65e anniversaire de la fondation des studios d’animation de l’ONF, la Cinémathèque accueillera les onze programmes de cette imposante rétrospective, qui gagnera ensuite le prestigieux Centre Georges-Pompidou à Paris. Outre la Cinémathèque, le FNC se tiendra à Ex-Centris, au Cinéma Impérial, au Cinéma Parallèle et au Musée Juste pour rire.

INFO Festival du nouveau cinéma : (514) 282-0004