L’été à Trois-Rivières ? Bien sûr !

Commentaires
Jadis nommée Vallée du St-Maurice, la «Mauricie» est citée pour la première fois en 1933 par Mgr Tessier pour désigner la région allant de Trois-Rivières au Lac Saint-Jean. Le Chemin du Roy, de Maskinongé à Sainte-Anne-de-la-Pérade, permet de découvrir cette Mauricie qui garde encore en mémoire tout son héritage ancestral. La rivière Saint-Maurice donne le nom à la ville de Trois-Rivières : les trois branches de son embouchure sont visibles du Saint-Laurent. Des croisières touristiques permettent d’en découvir les berges. Avec sa promenade sur trois niveaux, le Parc portuaire offre une vue imprenable sur la rive Sud, le Saint-Laurent, le port de Trois-Rivières et le pont Laviolette. Pour les amateurs d’art et d’artisanat, Trois-Rivières offre l’Atelier Presse Papier, les Forges de la Salamandre et le Centre d’exposition sur l’industrie des pâtes et papiers. Pour les férus d’histoire et de patrimoine, Trois-Rivières propose, entre autres, les manoirs de Tonnancour et Boucher-de-Niverville, le Moulin Seigneurial de Pointe-du-Lac, la cathédrale de l’Assomption, l’Église St-James, haut lieu originel des Récollets, et le Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap. Le parcours pédestre «En pierres et en vers» permet de découvrir Trois-Rivières par la poésie. Enfin, le circuit patrimonial vaut le détour pour sa richesse architecturale du XVIIIe siècle. Le Club multivoile 4 saisons propose autant de naviguer sur les eaux (voile) que dans les airs (parapente). Canots, rabaskas et kayaks sont disponibles à partir du parc de l’île Saint-Quentin ou du club Radisson. Enfin, les quatre pistes du karting de Trois-Rivières, le paintball et plusieurs terrains de golf attendent les amateurs de plein air. N’oublions pas que le lac Saint-Pierre, seul exemple de développement durable reconnu par l’ONU, fait partie depuis novembre 2000 du réseau mondial des réserves de la biosphère de l’UNESCO.

www.tourismetroisrivieres.com www.tourismemauricie.com