Festival de Cannes

Des acteurs de X-Men parlent de la discrimination dont ils ont déjà été victime

Nicolas Lavallée
Commentaires
Certains des acteurs principaux du film X-Men 3 ont évoqué, lors d’une conférence de presse tenue dans le cadre du festival de Cannes, les discriminations dont chacun a été victime dans sa vie personnelle alors que le film aborde le thème de l'exclusion et de la différence. L'élément central du troisième volet de la série "X-Men", est l'invention d'un "vaccin" capable de "guérir" les mutants de leur pouvoir, qui leur vaut la méfiance ou l'hostilité des humains normaux. «Je suis homosexuel et cette histoire me tient à cœur car certaines personnes pensent que cela devrait être soigné. Je trouve cette idée aussi offensante que de dire qu'on devrait soigner des gens pour la couleur de leur peau», a déclaré Ian McKellen (qui interprète le mutant Magneto), acteur bien connu pour son combat en faveur de l’égalité des droits pour les homosexuels.

"Je me sens proche de ce thème, qui me touche personnellement", a quant à elle affirmé l'actrice Halle Berry (qui interprète Storm). Elle a évoqué les difficultés qu'elle avait pu rencontrer en tant que femme de couleur.

Quant à Patrick Stewart (professeur Xavier) il s’est rappelé son enfance pauvre : "A l'époque, j'avais l'impression d'être un individu de second ordre. C'est pourquoi tout ce qui touche à l'égalité est très important pour moi".