L’Irlande à la suite de la Grande-Bretagne

Pas de mariage, mais un partenariat civil

Sandra Clermont
Commentaires
Fin janvier, le premier ministre irlandais Bertie Ahern annonçait que son pays envisageait de légiférer pour permettre les partenariats civils entre personnes de même sexe, s’inspirant du civil partnership britannique. Il a donné l’assurance que son gouvernement allait changer la législation afin de permettre aux couples gais de bénéficier de droits en matière de succession, de pension et d'impôts, au même titre que les couples mariés. Joignant le geste à la parole, il a déposé un rapport dans lequel figurent les résolutions qui vont permettre de changer la Constitution concernant les couples de même sexe. Par ailleurs, Bertie Ahern s'est montré réfractaire à l'éventualité du lancement d'un référendum sur l'ouverture du mariage aux couples homosexuels, jugeant que celui-ci serait voué à l'échec. En Irlande, pays très catholique, beaucoup pensent que «dénaturer » la protection donnée à une famille basée sur le mariage compromettrait le bien commun. Une organisation de parents célibataires a, quant à elle, exprimé sa déception face à l'absence de reconnaissance légale concernant les enfants dans le rapport du comité.