In ou Out ?

That is ze question

Commentaires
Pis, avez-vous eu un beau temps des fêtes? Vous êtes-vous gavés comme des oies jusqu’à ce que le foie vous éclate? Avez-vous bu comme des éponges jusqu’à ce que l’alcool vous sorte par tous les trous du corps? Non? Ben tant pis pour vous. Parce que c’est souvent dans ces moments-là qu’on commet les pires âneries dont on reparlera toute l’année. Pas besoin de vous dire que j’ai fêté fort une fois de plus et que je regretterai sûrement les audaces que j’ai commises «sous influence». Et puis après! Si on respecte toutes les règles, on se gâche tout le plaisir. Et n’allez surtout pas penser que je regrette une seule seconde mes inconduites. Au contraire, ça m’a confirmé que je ne supporte toujours pas plus l’alcool aujourd’hui que lorsque j’étais adolescente et que je calais des bouteilles de Bellini avec ma sœur Nicole dans le stationnement du complexe Desjardins, et ça m’a convaincue que la tourtière, les patates pilées et la bûche de Noël ne seront jamais au programme du régime amaigrissant de chez Weight Watchers. Mais laissons derrière nous la débauche des dernières semaines et, si vous le voulez bien, transportons-nous dans une nouvelle année encore toute vierge de scandales de commandites et autres crosses de nos chers politichiens. Tout ce que je nous souhaite, mes chéris, c’est que 2006 ne soit pas l’année de la révolte des citoyens canadiens qui n’accepteront pas qu’on leur enlève leur droit à l’avortement, au mariage gai et à la possibilité de traverser sur un feu rouge sans se faire tirer dessus par un militaire au service du Parti conservateur. Mais qui dit nouvelle année qui commence dit : c’est le temps que vous attendiez tous avec impatience que je vous dresse ma fameuse liste qui vous laissera savoir si vous serez In ou Out en 2006. Pour ceux qui croient qu’être In, c’est habiter un condo dans le Village, s’habiller au Château et sortir à l’hôtel W, désolée de vous apprendre que vous êtes dans le champ ben raide. Par contre, si vous êtes propriétaire d’un terrain de camping au Plein Bois, que vous commandez vos vêtements dans le catalogue Sears et que vous faites le line up le dimanche après-midi pour manger chez Da Giovanni, l’an 2006 sera votre année. A vos marques, Francis, Reddy, GO !à

OUT
1. Des Gens pas Ordinaires : ça vous étonne que je commence en me classant dans la catégorie des Out? C’est juste une astuce pour vous faire regarder les reprises à TQS dès la fin janvier.
2. Les blogues : non mais j’m’en côlisse-tu de savoir ce qu’un parfait inconnu fait en se levant le matin. Lisez donc un bon livre au lieu de fourrer votre nez dans la vie plate des autres.
3. Benoît XVI et le Doc Mailloux : les nouveaux papes de l’arrogance et de l’intolérance. C’est pas mêlant, juste à prononcer leurs noms, ça me donne envie de me passer un crucifix dans la noune comme la p’tite fille dans L’Exorciste.
4. Les messages sur les t-shirts : y’a ben juste une blonde du 450 qui oserait se promener avec un t-shirt qui dit : «Ce soir, je n’ai pas mes règles». Après ça, demandez-vous pas pourquoi un bozo vous met du GHB dans votre verre.
OUT
5. Magasiner sur eBay : même si ma chum Nana en est accro parce qu’elle trouve ça moins aliénant que de se faire talonner par une vendeuse à commission, moi je trouve que ça enlève tout le plaisir de demander au vendeur de venir nous aider à zipper notre pantalon.


6. Éric Salvail : plus matante que Véro, plus quétaine que Josélito, plus moumoune que Michel Girouard. Serge Laprade, sors de ce corps!

7. La censure à Radio-Canada : on laisse Raël s’exprimer à Tout l’monde en parle et on renvoie François Parenteau pour une joke intelligente sur Paul Martin. La télé d’État mérite que le gouvernement conservateur l’oblige à remplacer tous les bulletins de nouvelles par des reprises de La Fosse aux lionnes.

8. Le Coke Zéro : zéro calorie mais 330 ml d’aspartame et de phenylanaline. Pas chimique du tout! C’est pour quand le Coke Nitro?

9. Madonna : je sais que je vais me faire haïr par les trois-quarts de la population gaie, mais si le génie, c’est sampler une toune d’Abba et répéter cent fois «I Love New York», moi je fais un CD avec des remix de chansons de Passe-Partout.

10. La pâte à dents aux agrumes : non mais y’a-tu rien de plus dégueulasse que de se brosser les dents avec une pelure d’orange!

11. Les mohawks : pis là je parle pas du barber shop de mon bon ami Jean-Marc. Dites-vous bien une chose, mes poussins. Quand c’est rendu que le petit gars du dépanneur a la même coupe de cheveux que toi, il est temps de se faire raser le coco.

12. Les gars qui empestent le parfum : un vrai gars, c’est supposé sentir le Irish Spring ou le vestiaire d’une équipe de hockey.

13. Stephen Harper : le meilleur ami de Bush? Ben non voyons, c’est juste un autre politicien avide de pouvoir issu de la droite religieuse. Ça ne veut pas dire qu’il n’est pas à craindre. Préparez-vous pour un autre référendum sur l’indépendance du Québec dans moins de trois ans.

14. Le linge déchiré : hey les couseuses, serait-il possible de finir de coudre vos bords de chandails et de boucher les trous dans vos pantalons? Moi quand je paye 300 piastres pour une paire de jeans Energie, j’ai pas le goût qu’on pense que ça vient de chez Village Valeurs!

15. La baladodiffusion : s’cuse-moi, j’pourrai pas aller souper chez vous car je dois m’isoler avec mon Ipod pour écouter les mêmes radotages que j’aurais pu entendre en direct le matin ou en reprise le soir sur Internet.


IN
1. Les quilles à TQS : vous allez commencer à croire que je suis vendue au mouton noir de la télé? C’est tout simplement parce que c’est la seule émission assez quétaine pour me garder en face de mon téléviseur un dimanche après-midi.
2. Sortir : C’est encore la meilleure façon de rencontrer pour échanger au lieu de perdre votre temps à converser virtuellement. Pis une p’tite vite dans les toilettes du Unity, c’est tellement plus agréable que de répandre sa semence sur son clavier d’ordinateur.
3. Sébastien Benoît et Caillou : juste pour avoir largué Natasha St-Pier, le straight le plus fif de la télé se mérite une place dans mon palmarès. Pour Caillou, ben je cherchais juste un nom qui rime avec Mailloux. Bijou, chou, genou, hibou, joujou, Alacazoo!
4. Les messages sur le corps : y’a rien de plus excitant que de passer la nuit à retranscrire des passages du livre de Nathalie Simard sur le corps de son partenaire.
IN
5. Se préparer chez La Baie : avant une petite soirée en ville, quel bonheur que de se faire maquiller chez MAC et de se parfumer gratis au comptoir Lise Watier! C’est aussi le meilleur endroit pour se procurer une robe de designer qu’on retournera le lendemain.

6. Louise-Josée Mondoux : je ne peux qu’admirer le courage d’une femme qui a passé la majeure partie de sa vie à faire la promotion de rôtisseuses verticales et de balayeuses hydrauliques.

7. Télé-Québec : grâce aux Francs-Tireurs et à Il va y avoir du sport, il est encore possible d’apprécier une bonne bitcherie sur nos politichiens.

8. Les chips Miss Vicky au poivre noir et à la lime : avec une Corona et de la musique mexicaine en background, qui a encore besoin d’aller se faire arnaquer à Puerto Vallarta?

9. Kylie Minogue : je sais, je décroche pas, elle revient chaque année dans mes In. Que voulez-vous, elle est mon éternelle Dancing Queen et c’est la seule femme au monde qui me ferait r’virer lesbienne le temps de dire : «Viens dans ma face! »

10. Le Stinger : une bonne façon de se rafraîchir l’haleine après une bonne poutine du Resto du Village.

11. La coupe Farrah Fawcett : et vous pensez encore que Madonna a tout inventé? Vite à vos fers à friser, mes chéries, avant que toutes les filles du Lovers adoptent le célèbre look Charlie’s Angels.

12. Les odeurs extrêmes : y’a rien comme une petite sniff de vinaigre, de gazoline ou de dissolvant à cutex pour te remettre sur le piton.

13. Gilles Duceppe : même si j’ai pas voté pour lui parce qu’il n’est pas candidat pour le Bloc Pot, cet homme-là devrait déménager son parti à Québec pour nous offrir une vraie option souverainiste.

14. Les uniformes : y’a-t-il quelque chose de plus sexy qu’un beau jeune homme habillé avec un kit de chez Tim Hortons? Oui, les lesbiennes policières qui patrouillent les rues du Village.

15. Une balade dans le Vieux-Montréal : admirer les effets de la lumière du soleil couchant sur l’église Notre-Dame après une visite au Salon de la mariée et jouir dans une chambre luxueuse de l’hôtel St-James avec un touriste de passage, si c’est pas ça la vie, moi j’m’en vas passer le restant de l’hiver dans une roulotte en Floride!