Partout au Québec - Télé - À partir du 12 septembre

Des gens pas ordinaires

Michel Joanny-Furtin
Commentaires
Émission de téléréalité aux airs de roman-savon, Des gens pas ordinaires mettra en vedette, à compter du 12 septembre sur les ondes de Musimax, notre Mado Lamotte qui répliquera à cinq autres personnalités qui ont marqué le Québec à leur manière! On a tous lu Martine à la plage? D’ici quelques semaines, on aura tous vu Mado à la TV! Connus pour des raisons bien différentes, la «bitch» de Loft Story Mélanie Leclaire, l’ex-prodige Steph Carse, la star d’un soir Caroline Marcil, le «petit-qui-en-a-dedans» Paul Cagelet et la briseuse de couples Tammy Morris seront les partenaires de Mado Lamotte dans la version québécoise de The Surreal Life, produit par Anne-Marie Losique et sa boîte de productions IDI.
Le terme de téléréalité semble impropre tant il sera question de situations provoquées mais non scénarisées. Ne devrait-on pas parler alors de télé-impro? «C’était cool et détendu entre nous, raconte Mado, parce qu’il n’y avait pas d’enjeu, pas de prix à gagner. Juste de la bonne camaraderie pour passer du bon temps ensemble, même s’il y a eu quelques confrontations.»

De célèbres méconnus Pour précision, Caroline Marcil a connu son quart d’heure de gloire en oubliant les paroles de l’hymne américain lors d’un match de hockey, puis en s’enfargeant sur la glace. Ces gaffes lui ont permis de chanter Happy Birthday à Jay Leno et de rencontrer Céline Dion à Las Vegas. Seul acteur de petite taille du Québec, Paul Cagelet a travaillé avec Denise Filiatrault, André Forcier, etc. Steph Carse a complètement changé de registre artistique, en allant vers la pop opérette. Enfin, Tammy Morris serait à l’origine de la rupture du couple «Bennifer»...

Improbables colocs «Ces colocataires improbables auront partagé leur espace vital pendant neuf jours et nuits dans une villa de Westmount, où Anne-Marie Losique leur proposait chaque jour des activités parfois insolites, ponctuées des visites impromptues de Patrick Bourgeois, Anne Létourneau et André Moreau…», relate le communiqué. «Contrairement aux Américains, les Québécois ne sont pas prêts à faire n’importe quoi pour la caméra. Cela les rend plus vrais, on pourra les découvrir sous un jour plus naturel que, par exemple pour Mado, les deux ou trois heures d’entertainer que l’on connaît d’elle habituellement», complète Anne-Marie Losique.

Une autre Mado «Ce qui semble avoir le plus surpris les autres, c’est la sensibilité de Mado, moins bitch qu’on le pense», raconte Luc, «l’homme derrière Mado» qui garde un bon souvenir de ces neuf jours de tournage. «J’y ai participé pour l’expérience et montrer une autre Mado que la bitch et qu’on a notre place dans le registre comique.» Selon elle (et lui), ses comparses auront en tout cas avancé dans leur tête vis-à-vis de la différence. Et un coming-out discret s’y amorce...

Des gens pas ordinaires, chaque lundi à 22h dès le 12 septembre à Musimax,
rediffusé mardi 13h, vendredi 21h, samedi 10h et dimanche 17h, puis sur TQS dès le 17 janvier à 19h30.