MISSION ACCOMPLIE !

Les Panthères roses scandalisent les délégués du Parti conservateur

Yves Lafontaine
Commentaires
Scandaliser M. Stephen Harper et ses délégués, pour qu'ils ne reviennent plus jamais tenir de congrès à Montréal, telle était la mission que s'étaient données les Panthères roses, lors de l'ouverture du Congrès du Parti conservateur qui se tenait les 17, 18 et 19 mars dernier au Palais des Congrès de Montréal. Accompagnées de la "sodomobile", ce camion sur lequel était juchée une grande panthère rose pénétrant un personnage à l’effigie de M. Harper, la cinquantaine de participants à ce cette action rose criaient des slogans politiques détournés: "So-so-so, sodomie!", "Anti-gai, anti-choix, Harper tu nous fait chier!" ou encore, "Harper, you suck, but do you swallow!"... Alors qu'une quinzaine d'entre eux bloquaient fermement une des entrées principales,
d'autres lançaient des condoms aux délégués et réussirent même à embrasser quelques-uns sur la bouche... Deux Panthères roses habillées en évêque
célébraient quant à elles une messe d'un type nouveau, substituant l'hostie au condom, en guise de corps du Christ.

Lors de leur congrès, les membres du Parti conservateur ont surtout débattu de questions d'ordre moral, comme l'avortement, le mariage gai et l'euthanasie au lieu de parler des vrais enjeux politiques: quel est le rôle du Canada dans le monde, comment répartir des ressources de l'État, comment assurer une éducation et des soins pour tous.

Le groupe de queers radicaux, Les Panthères roses, cherchait par leur action à offrir aux conservateurs une initiation toute spéciale, eux qui en étaient à leur tout premier congrès depuis la formation de leur jeune parti, il y a deux ans. "On va leur offrir une initiation inoubliable, comme chacun d'entre nous aurait aimé avoir lors de sa "première fois"...", expliqua Fifi Barre d'acier, qui comme le reste du groupe, avait enfilé une cagoule rose pour l'occasion.