Touch not the cat

JAKE FAIRLEY - Paperbag

Alain Ayotte
Commentaires
D'origine torontoise, Jake Fairley commence à expérimenter les musiques électroniques en 1995. Après plusieurs albums, il explore les possibilités de métisser la techno et le rock & roll. Influencé par T-Rex ou Iggy Pop & The Stooges ainsi que par l'électro berlinois (T. Raumschmiere), Fairley produit un DC aux sons connotés mais très efficaces (encore une fois on saute à pieds joints dans la «litière» électroclash parmi les Felix da Housecat et Miss Kittin). Hybrides et débridés, des titres comme Nightstick ou Mosquito vous métamorphoseront en félin des pistes de danse. Pour des nuits où chacun cherche son chat... de race ou de gouttière. Sale et méchant.