Bulgarie

Un chanteur gai censuré

Caroline Lavigne
Commentaires
Première victime de la tentative du pouvoir bulgare de "moraliser" un secteur publicitaire toujours prompt à utiliser la sexualité et la nudité pour vanter tous les types de produits, le chanteur homosexuel Azis a vu l’affiche de son nouveau spectacle placardée sur les murs de Sofia censurée par le ministère de l’Intérieur. Il y posait le bas du dos dénudé avec l’inscription : " Ça fait tellement mal ! " Devant les réactions indignées du public, un responsable du ministère de l'Intérieur, le général Boïko Borissov, très populaire pour ses mesures énergiques contre la criminalité, a fait interdire l'affiche au motif qu'elle heurtait ses "convictions". "C'était mon devoir de le faire puisque la réglementation ne désigne pas de responsable" légal pour les panneaux publicitaires. "Une telle publicité heurte mes convictions sur la loi et l'ordre. Je n'aime pas que les enfants qui passent regardent ça", a-t-il expliqué.