Royaume-Uni

Un député en sous-vêtements sur un site de rencontres

Commentaires
Chris Bryant, un député travailliste anglais ouvertement gai, a vu une photo de lui en sous-vêtements publiée dans le tabloïd The Sun, le dernier week-end de novembre. Cette photo avait été récupérée par un journaliste du tabloïd dans une petite annonce du député sur un site web de drague (www.gay dar.co.uk), alors qu'elle était destinée à un autre utilisateur du site, accompagnée du message : "J’aimerais qu’on se rencontre pour une bonne et longue baise"... La presse a également reproduit largement les extraits d’une conversation "sexuellement explicite" entre le député et un "rendez-vous". Ni Chris Bryant ni le Parti travailliste n’ont souhaité commenter l’affaire, qui a suscité les moqueries et la consternation de la classe politique. Afin de mettre un terme au scandale, Chris Bryant a finalement décidé de sortir de son silence une semaine après la publication de l’article. "Je regrette que tout cela soit arrivé", a déclaré ce député du Pays de Galles. "J’ai toujours été ouvert et franc à propos de ma vie privée et je n’ai jamais cherché à en parler plus que ça. Je suis désolé que d’autres aient tenté de faire le contraire. Ce qui compte, c’est le travail que je fais pour les habitant(e)s de ma circonscription." Chris Bryant a reçu le soutien de la section travailliste de sa circonscription, ainsi que celui du premier ministre gallois. Il était (jusqu’ici ?) considéré comme l’un des successeurs potentiels de Tony Blair à la tête du Parti travailliste.