Death in Vegas

The Curse of Blondie

Louis Costa
Commentaires
Après quatre ans d'absence, voici apparaître le nouveau Curse of Blondie. Ce groupe qui avait émergé de la scène punk new-wave new-yorkaise en est à son huitième album studio, avec de gros hits à son actif, dont Heart of Glass, Atomic, Call Me, etc. Blondie, groupe phare des années 1980, revient ainsi d'une grande course avec sa très belle chanteuse Debbie Harry en avant. Cela dit, ce nouveau matériel composé de quatorze titres n'a rien pour nous surprendre. C'est bien fait, sans plus, à part cette extraordinaire richesse dans l'écriture. Curse of Blondie est peut-être plus varié, plus rock et expérimental que les autres albums, mais sans l'homogénéité qui les caractérisait. Il faut néanmoins écouter le nouveau simple Good Boys, remixé par nul autre que Giogio Morroder (qui avait d'ailleurs coécrit le morceau Call Me pour le film American Gigolo). Ce qui est quand même surprenant, c'est que ce groupe existe encore. Ça c'est un must... quand même! (www.blondie.net)