Retour vers le futur

Les nouveautés 2004

Denis-Daniel Boullé
Commentaires
L'année 2003 n'est pas encore terminée que les manufacturiers essaiment les nouveautés 2004. On rivalise d'audace, on revampe les gammes, on joue la carte niche pour surprendre, séduire et convaincre les futurs acheteurs. Chaque salon international de l'automobile doit constituer pour chaque manufacturier l'occasion de lancer de nouveaux modèles. Si les constructeurs américains ont été considérés longtemps comme traditionnalistes, et même parfois "pépères" face aux Européens et Japonais, il semble que la tendance s'inverse depuis quelques années. Et les Coréens, à qui on reprochait souvent une piètre qualité de fabrication, commencent à rivaliser aujourd'hui avec les plus grands tout en conservant un prix d'attaque intéressant.
Pour la rentrée, c'est surtout General Motors qu'il faudra surveiller puisqu'on y donne un grand coup de balai dans la gamme auto. Des modèles comme la Cavalier vont disparaître. On change la gamme, mais aussi l'image. Il faudra donc compter avec l'Epica, une moyenne intermédiaire qui ouvrira la gamme Chevrolet. L'Equivox, un 4x4 sur un chassis d'auto, sera le chaînon manquant entre le secteur automobile de GM et celui des utilitaires sports. Du côté de Cadillac, la SRX se veut une crossover à mi-chemin entre une grosse familiale et une voiture de grand tourisme, pour avaler des kilomètres dans le confort d'un salon, tandis que la CTS, à laquelle de mauvaises langues reprochaient son manque de performance, se livrera dans une version dotée d'un moteur V8 de 5,7 litres délivrant plus de 400 chevaux. Une division de GM veut développer des véhicules hautes performances et concurrencer les divisions SVT de Ford, M de BMW, et AMG de Mercedes. Enfin, Chevrolet a dévoilé une familiale dérivée de la Malibu, la Malibu Maxx, qui tente de séduire avant tout les passagers arrières avec des sièges inclinables, beaucoup plus d'espace pour les jambes, le très tendance immense toît de verre, sans oublier la climatisation et le chauffage indépendants, de même que l'indispensable système de divertissement, avec lecteur de DVD et casques sans fils.

Du côté de chez Ford, on attend avec impatience la nouvelle Mustang, qui devrait redonner un coup de fouet à ce modèle mythique. Les premières photos laissent entrevoir que les concepteurs sont remontés aussi jusqu'à la Mustang de 1964 et la Mach 1 de 1969 pour le design, un clin d'oeil rétro pour inscrire la tradition. Il faudra cependant attendre 2005 pour connaître la remplaçante de la Taurus (dont les ventes s’essouflent), la Futura.
Pour quelques milliers de dollars de plus (environ 7 000), vous pouvez transformer votre mini en véritable petite bombe grâce à de nombreux implants. Il suffit de vous rendre dans l'un des deux concessionnaires Mini du Québec et de prononcer la formule magique : John Cooper Works. En l'espace de 9 heures de chirurgie, le moteur se verra ajouter un compresseur plus performant, une culasse et un système de gestion électronique du moteur modifiés ainsi qu'un silencieux et un filtre à air modifiés. Votre mini atteindra les 100 km/h en à peine 6,7 secondes et la vitesse maximale culminera à 226 km/h.

Même si elle ne connaît qu'un succès d'estime, les dirigeants de Toyota ont décidé de poursuive l'aventure de la Prius, cette étrange voiture hybride (électrique et essence). La nouvelle Prius est plus grande, mais encore plus économique en carburant. On prévoit qu'elle ne dépassera pas les 4 litres/100 km. Et bien entendu, elle produit 90 % moins d'émissions polluantes qu'une auto traditonnelle, un record. Pour 30 000 $, et même si les designers de Toyota ont manqué d'audace dans le coup de crayon, la Prius est à considérer par tous ceux et toutes celles pour qui le respect de l'environnement est une priorité.

Il manquait à Nissan un utilitaire sport pleine grandeur. On verra apparaître sur nos routes, cet automne, le Pathfinder Armada, construit sur la plateforme de la nouvelle camionnette Titan dont il partagera le même V8 de 5,6 litres et 300 chevaux. Nissan, tout comme Mazda, change actuellement ses modèles vieillissants. Même si les Protegé et Protégés 5 caracolent au sommet des ventes de leur catégorie au Québec, Mazda a déjà sorti de ses cartons à dessin la future famille de Protegé qui s'appellera dorénavant Mazda 3 et qui mettra en valeur son aspect sportif.

D'Europe, les yeux sont tournés vers la nouvelle série 5 de BMW, indéniablement la petite sœur en plus petit de la série 7, ne laisse pas indifférente. Plus spacieuse, elle collectionne les innovations technologiques, aussi bien en aide à la conduite: qu'en recherche de sécurité active et passive. Mais, c'est le X3 qui retient l'attention, le petit VUS que s'arracheront ceux qui ne peuvent s'offrir le grand frère X5. D'autres nouveautés seront bientôt chez les concessionnaires, comme le Jeep Scrambler, un TJ avec une boîte de 4 pieds avec un habitacle pour deux personnes. L'increvable TJ peut encore être modifié, comme quoi c'est souvent dans de vieux pots que l'on trouve les meilleurs onguents.