Australie - Sydney

Premières rumeurs quant au déficit des Jeux

Caroline Lavigne
Commentaires
Il faudra encore attendre une semaine pour connaître l’ardoise exacte laissée par les VIèmes Gay Games (qui se sont terminés le 9 novembre), annoncés largement déficitaires avant même leur coup d’envoi. Alors que la co-présidente Bev Lange et les trois autres salariés restants du comité d’organisation quitteront leurs fonctions sous sept jours, soit plus tôt que prévu, un premier chiffre, publié par le Sydney Star Observer, fait état d’une dette de 1,8 million de dollars australiens (dont la valeur est comparable au dollar canadien).

Si Bev Lange n’a pas démenti cette information, ni même l’identité des trois principaux créanciers de Sydney 2002, Qantas, la Fédération des Gay Games et le gouvernement de Nouvelle-Galles-du-Sud (NSW), elle assure que Sydney 2002 doit moins au gouvernement du NSW que les 800000 dollars indiqués par l’hebdomadaire de la cité olympique.

Pour Qantas ($ 200000) et la Fédération des Gay Games ($ 450000), Bev Lange a en revanche confirmé les chiffres du Sydney Star Observer. Le voile devrait être définitivement levé la semaine prochaine.