Barry Adamson

The King of Nothing Hill

Louis Costa
Commentaires
L'ex-Bad Seed et ex-Magazine, Barry Adamson, nous revient avec ce huitième album qu'est The King of Nothing Hill. Ce multi-instrumentiste britannique nous sert une musique soul et ludique, mystérieuse et inquiétante. Il a auparavant déjà créé de nombreuses trames sonores inspirées souvent de vieux films noirs et sombres de Série B. Ici, il nous fait la passe d'un album enrichi de pop BD noire, où l'on retrouve des meurtres en série, tout en faisant allusion à Hitchcock ou à Lynch. Le premier extrait de l'album, Black Amour, est accompagné du super vidéoclip à voir absolument, d'un remixe et d'une pièce extra. Mais The Crime Scene est vraiment la pièce maîtresse de l'album qui nous renvoie aux films des années 1970. Avec sa voix grave à la Barry White, il joue les séducteurs pour mieux vous amener dans son monde bizarroïde, irrésistiblement inquiétant et fascinant à la fois.