Péché mignon

Dégustation de vins

Francis Lagacé
Commentaires
Un de mes grands plaisirs quand je vais en France, c’est de me rendre dans une chaîne de restauration rapide pour pouvoir accompagner mon repas d’une bière. Qu’elle soit bonne ou pas ne change rien au plaisir de choquer les Nord-Américains qui s’offusquent de ce service si naturel. Boit-on de la bière quand on connaît le vin?
Oui! D’ailleurs, dans un restaurant de cuisine domestique, les vins sont rarement de qualité. Buvez de la bière (même la Molson en fût, elle n’est pas si mal). C’est mieux qu’une piquette trop chère.
Les néophytes me demandent souvent : "Est-ce que tu aimes la bière importée?" C’est une drôle de question. La bière importée n’est pas une sorte. C’est la constatation qu’elle ne vient pas du Québec. Il n’y a aucune commune mesure entre certaines bières mexicaines sans goût et les grandes bières belges ou allemandes. Par ailleurs, on ne saurait comparer une bière de soif, à prendre pour se désaltérer, avec une bière de dégustation, dont on ne boit pas plus qu’une bouteille.

Le pub
C’est aussi un péché mignon que de se rendre à Paris pour y manger dans un pub anglais. Le plaisir pervers fut de courte durée. Le Frog & Rosbif n’offre plus la nourriture traditionnelle anglaise, mais plutôt du snack international équivalent à ce qu’on retrouve dans n’importe quel resto-bar nord-américain. Ne reste plus que les bières originales servies tièdes, comme il se doit, ce qui ne laisse pas d’étonner ceux qui ne connaissent pas les anglaises coutumes.

Parlant bières, il y avait longtemps que je n’avais fait une virée au Cheval blanc. Outre leur célèbre bière à la framboise de couleur rose et extrêmement parfumée (à prendre uniquement avant de quitter les lieux), on y retrouve deux nouveautés (en tout cas pour moi, qui n’y avais pas mis les pieds depuis plusieurs mois) :

La Vienna Lager, une bière blonde au goût de fruit rouge et de houblon, de rondeur moyenne et très, très désaltérante. B

La Bouba Diop, un porter, cette bière noire faite avec du malt torréfié qui lui donne son apparence et son goût de céréale, de mélasse et de café. Elle est riche et onctueuse en bouche et nourrit presque autant qu’elle coupe la soif. Pour celles et ceux qui cherchent la sensation de plénitude buccale. B

In vino veritas
Je ne saurais vous laisser sans parler de vin :
Un bon blanc pour les belles soirées de septembre : le Viognier Domaine de Gourgazaud 2000, vin de pays d’Oc de la maison Château de Gourgazaud. Le viognier est un cépage du midi qui gagne à être connu. De couleur prune jaune, il a un nez de beurre où semble se glisser un peu de bois et de fruits exotiques. En bouche, il est épicé, solide et corsé. Pourtant, il se boit facilement. (No 912469; 18,10 $) B-

Deux rouges solides : Le Domaine de l’Hortus Pic Saint-Loup Grande Cuvée 1999, un côteaux du Languedoc de couleur rubis foncé. Au nez, on retrouve une sensation de laine mouillée, un peu de caramel et un peu de SO2 (donc à mettre en carafe ou à laisser aérer). En bouche, le tanin est présent mais souple, on retrouve le poivré de la syrah, une touche de bois et une sensation très cordiale en raison des 13 % d’alcool. (No 972745; 29,25 $) B-

Courez vite pour voir s’il reste en spécialité dans l’une des succursales de votre région (appelez ou passez par le site saq.com) le Montus cuvée Prestige 1998, un Madiran pas piqué des hannetons. La maison Montus Bouscassé de l’excellent Alain Brumont est une étoile des plus coruscantes au firmament des vins. Ce madiran de couleur grenat à reflets pourpres a un nez de cuir et de cacao. La bouche suit avec cuir, tanin, cacao et un peu de sel. Très long en bouche; vous avez affaire à un super mâle. (No 880624; 36 $) A

Oui, c’est cher, Oncle Charles, mais tu devrais essayer pour une fois. Tu n’en reviendras pas. De quoi oublier tous les pétards rencontrés sur Internet.

Brèves
À Lincoln, dans le Niagara, la famille Boisset est associée à Vincor International, dans un domaine appelé Clos Jordan, planté de 75 % de pinot noir et de 25 % de chardonnay. La nouvelle cuverie a été dessinée par Frank Gehry (voir photo). o Nk’Mip est le nom de la première cuverie possédée par des aborigènes en Amérique du Nord. On la trouve dans le sud de la vallée de l’Okanagan. o La maison Jackson-Triggs a obtenu le prix du meilleur établissement vinicole canadien pour une deuxième année au concours de San Francisco.
Commentaires, questions, suggestions : écrivez à [email protected] ou au magazine