Dégustation vins

Pour tous les temps

Francis Lagacé
Commentaires
Il fera chaud, il fera froid. Il faut de tout : du léger et du solide, du frais et du cordial. Les provisions que je vous suggère vous garantiront le réconfort peu importe les caprices des dieux de la météo. Bières d’apéritif ou de repas
La bière en apéritif est une bonne idée à condition de ne pas en boire trop et d’éviter qu’elle soit lourde, à moins qu’elle n’accompagne tout le repas. Vous n’en seriez pas un méchant amphitryon (hôte) pour autant. La célèbre maison Unibroue vient de sortir deux nouvelles bières en format 750 ml offertes dans les succursales de la SAQ.

La Fringante est une blonde qui titre 10 % d’alcool. Effervescente, elle sent le blé, le houblon et le pain. Légère en bouche, elle pourrait vous jouer des tours à cause du degré d’alcool. Son goût de blé est agréable, mais elle manque un peu de rondeur. On y retrouve un léger fruit qui plaît beaucoup. (No 695395, 8,35 $) B-

La Terrible est une bière noire d’une belle couleur mélasse. Elle sent le café de céréales et le malt. Ronde, riche et onctueuse comme un baiser passionné, elle a des touches minérales et un léger sucre. Son houblon peu prégnant la rend moins lourde et moins nourrissante que la Guinness. (No 695387, 8,85 $) B-

Pour se rafraîchir
Ce beau jeune blond qui vous sourit franchement, c’est le Château des Matards 2001, premières côtes de Blaye. Narines de beurre, de pêche blanche et d’abricot. Bouche grasse et ronde. Doté d’une belle acidité, il marie le pamplemousse et les fruits exotiques. Une touche de minéralité complète le tout. Excellent en apéritif ou avec les crustacés. (No 477257, 14,90 $) B-

Le Domaine du Lys rosé 2000 attire en faisant danser sa robe couleur caviar de saumon. Ce vin de pays des Cévennes à prix doux sent les fruits frais et la fraise. Au goût, on retrouve plutôt la framboise, la pomme verte, un léger poivre, une belle acidité et une légère minéralité. Charmant et rafraîchissant. (No 913749, 11,95 $) B-

Le voyez-vous venir? Le Domaine Grand Veneur 2000 est un châteauneuf-du-pape blanc à reflets verdâtres. Fort en alcool (13 %), odeur de fruits blancs, de pêche et de litchi, de melon et d’agrumes indéfinis. Sur la langue, il se fait costaud, minéral, rond et légèrement poivré. Soutenu par une belle acidité, il rappelle la lime et offre une finale de bonbon acidulé. Y venir et y revenir. (No 967034, 29,90 $) B+

Pour se réconforter
L’Esprit d’automne 2000 Domaine Borie de Maurel est un Minervois à découvrir. Bel habit de cardinal, c’est un monseigneur cordial (13 % d’alcool). L’approche d’iode, de terre, d’alcool et de fruits cuits se mue en bouche ronde, rappelant les fraises des bois très mûres mêlées à quelques touches de cacao et de réglisse. (No 875567, 18,65 $) B-

L’Atrium Las Torres 1999 de la maison Torres est un penedès fait de merlot. Rouge à reflets pourpres, il fleure la vanille et les fruits noirs. En bouche, il est très cordial (13,5 % d’alcool). Malgré un solide mélange d’épices (clou, macis), de cacao et de vanille, il est souple sur la langue. Étonnant pour le prix. (No 869917, 17,90 $) B

La Cuvée mythique 1998 est une réussite des Vignerons du Val d’Orbieu, dont l’originalité et la richesse ne leur ont pas monté la tête. Le beau liquide grenat offre des effluves de cuir, de pierre à fusil et de pruneaux. En bouche, ce sont les fruits noirs, le cacao, le cuir, les cerises en grappes et les merises. Le secret de la fabrication consiste en une sélection des meilleurs cépages de la région. (No 488726, 20 $) A-

Pour finir le repas, offrez-vous ce porto Cabral Vintage character Fina Reserva, un nouveau concept qui se situe entre le tawny et le Vintage. D’une belle couleur grenat, il sent les fruits des bois et les bleuets frais. Rond en bouche, à la fois cordial et poivré, il a une bonne persistance et constitue, par son prix, une excellente solution de rechange au vintage puisqu’on n’a pas toujours le sou, pas vrai, Charlot? (No 574806, 15,90 $) B-

Site à visiter : l’Amicale des sommeliers du Québec (asq.qc.ca). Certaines pages sont lourdes à charger, et je n’ai pu obtenir l’accès à toutes, mais l’ensemble est très agréable et l’on y découvre beaucoup.

Commentaires, questions, suggestions : écrivez à [email protected] ou au magazine.