La folie du déménagement

Single White Female

Mado Lamotte
Commentaires
Dring, dring. Allô, j'appelle pour l'appartement à louer. Désolé, il est déjà loué. Dring, dring. Allô, j'appelle pour... Y est loué. Allô, j'appelle... Click. Allô… La boîte vocale de cet abonné est pleine, veuillez raccrocher. C’est à peu près comme ça que s’est déroulée ma recherche d’appartement cette année, mes tout-p’tits. C't'idée aussi de faire déménager tout l'monde à la même date. J'aimerais ben ça savoir c'est qui le smatte qui a eu une idée pareille. Si notre nouveau maire fantôme voulait faire une première bonne action, il changerait ça tout de suite, cette tradition débile de déménager les trois quarts de la ville le même jour. Ça éviterait de chercher tous en même temps et ça empêcherait les proprios d'en profiter pour hausser le prix de leurs logements sans raison valable. Le mien a haussé le prix de mon loyer de 80$, en deux ans, sous prétexte que les taxes de la ville ont augmenté. Ouen, pis? Qu'est-ce que j'en ai à foutre des taxes municipales, c'est pas à moi la maison à ce que je sache? Commencez donc par isoler comme il faut, réparer mon robinet qui fuit, partir le chauffage quand il fait frette et mettre un tapis antidérapant dans les escaliers pour que j'arrête de débouler les marches à chaque tempête, pis on en reparlera, de votre augmentation. Pis en passant, ça fait trois ans que chu supposée avoir ma tinque à eau chaude indépendante de la vôtre. J'commence à être pas mal tannée d'attendre une demi-heure pour avoir de l'eau chaude et de me faire couper l'eau sous la douche quand votre hystérique de femme fait du lavage ou lave la vaisselle. J'vous mens pas, mes chéris, que j'me lave à n'importe quelle heure du jour ou de la nuit, y a pas une fois où j'ai réussi à prendre ma douche sans me geler les fesses ou m'ébouillanter l'abricot. C'est à croire que cette femme-là passe sa vie à faire du lavage et à laver de la vaisselle! De toute façon, ils vont sûrement être ben contents parce que je débarrasse, pis si la prochaine personne qui rentre icitte est assez conne pour payer 900 piastres pour un appart qui en vaut même pas 600$, c'est pas mon problème. Hey, j’peux-tu vous dire que c’est vrai que c’était pas évident se trouver un logement qui a de l’alllure, à Montréal, cette année. Pis fallait surtout pas se fier aux annonces parce que c’était souvent n’importe quoi.

Joli 4 1/2 éclairé, plancher de bois franc sur le Plateau, 950$. What the fuck? Sont-tu r'virés su'l top? J'vas pas payer mille piastres pour un trou pas de balcon à une heure d’autobus du centre-ville! D'abord, un salon double et une chambre à coucher grande comme une penderie, c'est pas un 4 1/2. Du prélart dans l'entrée et de la latte de bois à la grandeur, c'est pas un plancher de bois franc. Pis la rue Van Horne au coin d'avenue du Parc, c'est pas le Plateau! Cibole, avez-vous fini de prendre le monde pour des dindes? Si les propriétaires avaient un minimum de modestie quand il s'agit de décrire leur logement, on perdrait pas mal moins de temps à visiter des taudis qui se font passer pour des palaces. J'aimerais ben savoir à quoi peut bien servir une Régie du logement si on permet au monde d'écrire n'importe quoi et de charger des prix de fous pour d'la scrap?
Qu'est-ce qu'ils attendent pour envoyer des inspecteurs enquêter sur l'honnêteté des propriétaires qui profitent de la pénurie de logements en ce moment pour choisir leurs locataires selon leur rang social ou en louant au plus offrant. Bon, bon, du calme Madeleine, ça va très bien se passer, tu l’as trouvé, ton loft, ça fait que respire par la prostate et détends tes ovaires. Donc, dans quelques jours, vous serez des dizaines de milliers de chanceux à changer d’appartement à la sueur de votre front ou les bras croisés à reluquer votre beau déménageur au physique de bodybuilder. Personnellement, j’ai voté pour la seconde option, parce que, croyez-en mon expérience de déménageuse compulsive (près de 10 logements dans les dernières 10 années!), Montréal regorge de très beaux déménageurs. Mon déménageur s’appelait Dragon, et si la grosseur de ses bras est proportionnelle au reste de son corps, moi, je voudrais bien être Harry Potter pour pouvoir l’ensorceler et en faire mon animal de compagnie. Ça fait que, cette année, je terminais ma troisième année dans le même appartement (un record?) et j’peux-tu vous dire que, si ç’avait pas été de ma proprio qui chiale quand je fais du bruit en rentrant à quatre heures du matin et du maudit chum belge de ma coloc qui débarque chez nous trois fois par année pour au moins un mois minimum à chaque fois, ben j’pense que j’me serais passée d’avoir à charrier tout le contenu de mon 6 1/2 à la pluie battante, parce que oui, chanceuse comme je suis, il mouillait à boire debout, le jour de mon déménagement. Pis pensez-vous que ça va me tenter de passer l’été à vivre dans mes boîtes? Pas pantoute! J’espère que vous serez plus intelligents que moi et que vous oublierez pas de marquer ce qu’il y a dans vos boîtes parce que sinon vous allez être pognés à manger sur des Scottowels et à vous laver la tête avec du savon à vaisselle. Pis faites pas comme ma sœur Nicole, qui emmène sa boîte de recyclage (c’est pas une boite pour ranger vos vieux 33 tours) et ses menus de restaurant avec elle. Si vous déménagez sur la Rive-Sud, ça m’étonnerait ben gros que la pizzeria de la rue Masson vienne livrer jusque chez vous! Et doux Jésus que j’ai donc pas hâte de commencer à repeindre les murs de mon nouveau loft parce que, figurez-vous donc, le locataire d’avant se sentait l’âme artiste, ç’a l’air, et mes murs sont couverts de maudits barbots psychédéliques faits à la peinture à l’huile, cibole! Et je vous dis pas comme ce sera agréable de dormir dans les odeurs de peinture et de vernis de plancher quand il fera encore 30 degrés dehors à 4 h du matin. Et j’espère que vous serez plus chanceux que moi avec votre nouvelle salle de bain, parce que la mienne était tellement dégueulasse que ç’a pris une semaine avant que mon homme de ménage finisse de la décrasser. Si c’est pas de valeur, j’ai été obligée de pisser dans l’évier de la cuisine et d’aller prendre ma douche au sauna. Si vous déménagez avec votre amoureux pour la première fois, un p’tit conseil, lavez-vous pas tout de suite, vous allez voir que la première nuit d’amour tout crottés à vous rouler dans la poussière su’l plancher de prélart risque d’être la plus mémorable de votre premier (et souvent dernier) séjour en concubinage. Les autres, je vous souhaite bonne chance avec vos quatre colocs qui font jamais la vaisselle, dans votre 12 1/2 mal chauffé, sur la rue Frontenac, et bon courage à ceux qui emménagent avec leur meilleur ami qui risque de devenir, au fil des mois, un peu plus un coloc qu’un grand chum, quand vous réaliserez qu’il y a pas mal plus de trafic dans sa chambre que dans la vôtre! Les jeunes snobs qui font chier tout l’monde avec leur condo tout neuf, j’espère juste que le lit king size que vous avez acheté à crédit chez Mariette Clermont rentrera dans votre chambre grande comme une garde-robe, et on se reparlera dans un an, quand vous aurez mis votre condo en vente parce que vous vous serez aperçus trop tard qu’il n’y a pas d’épiceries dans le Vieux-Montréal et que Rosemont et Lacordaire, ça fait un peu loin pour aller prendre un cocktail dans le Village. Ceux qui ont pas encore trouvé d’appartement, dépêchez-vous, il vous reste à peine quelques jours pour réserver un lit à l’accueil Bonneau. Pis, mon Dieu, j’y pense, faut que j’me dépêche d’avertir Hydro que je suis déménagée. Ça serait ben plate de pas avoir d’électricité quand j’vas vouloir me détendre avec mon nouveau vibromasseur après une dure nuit de travail à mon Cabaret. Joyeux déménagement, mes agneaux!


Manquez surtout pas : le super "Madorion show" pendant le festival des Arts au Cabaret Mado, les 5 et 6 juillet, à 22 h.
[email protected]