Déménagements

Avez-vous la bougeotte?

Claudine Metcalfe
Commentaires
Il y a 20 ans, on déménageait le premier mai. Aujourd’hui, c’est la fête nationale qui est transformée en journée de la bougeotte… Des milliers de gens, malgré ou à cause de la crise du logement, vont devoir se taper la valse des boîtes. Contents de votre choix? Impatients de changer d’adresse? La fièvre du déménagement ne devrait pas vous faire perdre la tête. Vous avez donc, en ce moment, pensé à tout, surtout à bien identifier les boîtes. Mais avez-vous veillé à faire les changements d’adresse aux services publics, aux abonnements de tous genres, aux diverses institutions et surtout aux amis (histoire qu’ils sachent où aller pour vous donner un coup de main!).

Vous avez fait vos boîtes, toutes bien scellées et bien empilables, dont le contenu est bien identifié! Pour ne pas vous éreinter, soyez assurés d’être nombreux. Pour un gros déménagement (gros meubles, lourdes commodes, une centaine de boîtes et les babioles…) et selon le nombre de marches à descendre et gravir, une douzaine de personnes est requise. Mais attention, elles sont divisées en deux unités distinctes. Vous avez besoin de quelqu’un qui coordonne à l’ancienne adresse et d’une personne au nouvel appartement, qui veille et fait office de personne-ressource. Elle a pris soin d’acheter des rafraîchissements et un goûter (la bière, c’est pour APRÈS la corvée), a des verres propres, de l’eau fraîche et des fruits. En attendant les troupes, elle peut même commencer à récurer la salle de bain ou les armoires de cuisine.

Idéalement, vous avez une gang qui charge au départ et des forces vives arrivent juste pour le déchargement au nouveau home du bonheur. Déménagez vous-mêmes les objets de valeur, quitte à les entreposer une journée chez maman (plantes exotiques, sculptures, bijoux, papiers importants, fourrure, ordinateur…). Vous n’en aurez pas besoin, de toute façon, pour quelques jours…Les animaux, surtout les chats, déguerpissent souvent avant le déménagement et se cachent. Mettez-les en cage la veille et faites-les garder pour éviter les traumatismes, mais de grâce, pensez à eux! Ne paquetez pas tout le coffre à outils! Un tournevis universel, une paire de pinces et un marteau seront très utiles! Et branchez votre cellulaire, il sera un utile allié.

Faites une boîte d’urgence que vous emballez à la fin et ouvrez en premier. On y retrouve : porte-monnaie (ou sacoche!), clés, médicaments, trousse de premiers soins, savon en pain, trousse de beauté, serviette, carnet d’adresses ou agenda, café, grille-pain, pain, quelques ustensiles et objets utiles pour les premières heures, ruban adhésif clair, beaucoup de sacs de poubelle, essuie-tout, guenilles, nettoyants, ampoules et, finalement ,des draps ou de grandes serviettes (pour mettre aux fenêtres immédiatement, si les stores ne sont pas compris dans le loyer!), non seulement pour ne pas montrer au nouveau voisinage que vous n’avez pas beaucoup de meubles, mais surtout pour dormir le lendemain matin… au moins jusqu’à 6 h!

N’hésitez pas à demander l’aide de Tandem Montréal et ses conseils Pour déménager en toute sécurité. t.: (514) 872-6155.