États-Unis

40 ans de prison pour l'assassin d'un jeune gai de 16 ans

Yves Lafontaine
Commentaires
Shaun Murphy, 19 ans, avait tué Fred Martinez, 16 ans, en juin dernier, au bord d'une route, et le corps n'avait été découvert que 5 jours plus tard. Pauline Mitchell, la mère de la victime, a expliqué au juge que, depuis qu'il avait 13 ans, son fils utilisait du maquillage, et se frisait les cheveux. «Il était toujours prêt à sourire ou à rire quand j'en avais besoin» a-t-elle ajouté.

«Nous ne lui avons rien dit. Il était beau, et il aimait se faire encore plus beau. Il nous était très précieux. Nous lui avions dit : si c'est comme ça que tu veux être, si tu es heureux comme ça, c'est d'accord» a raconté Pauline Mitchell

Shaun Murphy, qui dit qu'il était saoul ce jour là, a attaqué Fred Martinez et lui a fracassé le crâne avec une pierre, avant de l'abandonner au bord d'une route, sans prévenir les secours.

«Monsieur Murphy» a dit Pauline Mitchell pendant le procès, «Vous m'avez pris mon fils de la manière la plus horrible qu'on puisse imaginer. Vous l'avez frappé à la tête avec une pierre, vous lui avez brisé le crâne, et vous l'avez délibérément laissé mourir. Mon fils est resté là pendant une semaine, et tout ce que vous avez dit c'est que vous aviez «écrasé un fif comme une mouche». Vous avez volé la vie de mon fils. Vous avez brisé ma famille, et vous avez brisé mon cœur.»

La mère de meurtrier, qui est lesbienne, a affirmé que son fils n'avait rien contre les gais. Après le verdict, elle a quitté le tribunal, en larmes. La grand-mère de Shaun Murphy avait déjà été évacuée par une ambulance, après s'être évanouie pendant le procès.

Le juge a jugé sévèrement l'attitude de Murphy, qui n'a pas prévenu les secours, même anonymement, ce qui, a-t-elle expliqué, «aurait peut-être pu sauver la vie de Fred Martinez».